Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 17:18


C'est étrange comme une photo ( prise dimanche aux tams-tams de montréal) peut évoquer un évenement, même si l'on n'a jamais vécu ce moment là...

Pourquoi faut-il que cette image irrésistiblement évoque en moi, Woodstock?

 Étrange non? 

J'ai rajouté quelques images dans l'album  
Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 14:49

Vidanges; grand dérangement; garocher; mue; transhumance; 1er juillet; pudeur;
Vous vous demandez ce que ces mots peuvent avoir en commun. Pour moi, depuis hier matin, ils racontent une histoire et ouvrent une foule de questions sans réponses.

Le 1er juillet au Québec, c'est le jour de la fête nationale..

Pas celle du Québec, non l'autre, celle des canadiens..
Mais le 1er juillet c'est aussi le jour des déménagements.
Le grand jour pour 250 000 familles qui changent de logement.
J'aurai presque tendance à dire de campement. Vous allez comprendre pourquoi un peu plus loin..

Le 2 juillet au matin, je suis allé faire un tour dans des quartiers dits défavorisés. 
Les personnes que j'ai croisé semblaient avoir la gueule de bois..
Le lendemain d'une journée difficile..




Un peu comme un lendemain de tempête, lendemain de sinistre..

C'est vrai que ce que j'ai vu au bord de la rue ressemblait à des intérieurs de maison sorti à la hâte à cause d'un sinistre.

cliquez sur l'image pour la voir en grand










On assiste depuis quelques années à une façon de faire autant étonnante qu'intriguante. Quand arrive le 1er juillet, au moment de quitter l'ancien logement, on jette tout, ou presque.. On garoche tout au bord du trottoir
même les bacs de recyclage...







En photographiant tout ça, je me posais bien des questions..
Pourquoi jeter tout. Pourquoi? Déménagement ou mue?


Partir vite avant d'avoir fini les  pointes de pizza...
Tirer un trait sur un passé peu reluisant..

 Espoir de lendemains meilleurs.. 

Jusqu'au prochain 1er juillet..










Je me demandais aussi comment l'on peut afficher sans aucune pudeur des traces de vie. Sans gène, comme si la page était tournée.

 Comme un reste de mue..















Denis, mon Denis de Montréal, celui qui essaye de faire prendre conscience aux passants de l'importance des objets.



Denis qui me disait " ce n’est pas un simple objet qu’ils ont jeté..C’était leur  passé immédiat".





Pour relire l'article sur ce curieux bonhomme.. qui doit être bien déprimé un 2 juillet à Montréal...

http://fanatiques2numerique.over-blog.com/25-categorie-10758808.html

J'ai mis un album avec d'autres photos de ce lendemain de jour bien propre à Montréal..
Ok, ok, la plaisanterie est un peu facile..
http://fanatiques2numerique.over-blog.com/album-1413294.html

qu'en dites vous??

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 18:19

 « Les gens me demandent si j'ai des photos d'avant. Mais pourquoi aurais-je pris des photos de montagnes ? Je n'imaginais pas qu'elles allaient disparaître
Larry Gibson.

 

On demande souvent, toujours même à la photographie de conserver des moments, des lieux.  Mais qui songerait à la nécessité de conserver des images de choses aussi immuables que des montagnes.
Les sommets des photos de mon enfance sont les mêmes aujourd'hui.

Un peu défigurés par les pentes de ski mais ils sont restés les même. Et il ne me viendrait pas à l'idée que pour en extraire un quelconque minerai on puisse les raser..


C'est pourtant ce qui est arrivé à  Larry Gibson.



C'est la lecture d'un article dans Lepoint qui m'a amené à fouiller à la recherche d'images..
J'en ai trouvé.




Pas drôle, moi qui avait tendance à penser que seulement en chine on pouvait voir des massacres de ce genre. 
Et tout ça pour fabriquer de l'électricité pour éclairer des centres commerciaux..


Beau gachis..

Impressionnant la civilsation, vous ne trouvez pas? 
Dans tous les cas, la prochaine fois.. La prochaine fois que vous ne serez pas au centre commercial, mais sur les pentes d'une montagne que vous aimez.. Pensez donc à la photographier.. on ne sait jamais....



Des photos de la région de Kayford Mountain.
http://www.flickr.com/photos/nationalmemorialforthemountains/sets/72157594303835554/

L'article sur le massacre des appalaches.
http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-03-05/le-massacre-des-appalaches/924/0/322954


V
otre avis?? 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 15:16
Non, je vais pas vous demander ce que vous pensez de la mort de Mickael Jackson, ni de l'hystérie qui nait de tout ça.
Non, j'ai simplement envie de savoir ce que vous pensez de cette photo..
Oui, elle est de moi..
Vous laisse t-elle de glace?
de glace, dites moi ce que vous en pensez..(ben quoi??)

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 15:58




Si je vous demande quel est  le lien, le point commun entre

ces images.. Vous allez sans doute vous creuser la tête..

Chercher le nim d'un photographe, d'une agence,  d'un livre..

Vous n'y êtes pas...

Rien de tout ça.

Non, toutes ces images ont été prises avec un même type
de film.. Le Kodachrome..

Ça doit rappeler quelque chose aux plus vieux.. et sans doute pas grand chose à ceux de la génération numérique....




(vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en plus grand)










Le bon vieux Kodachrome.. celui dont Paul Simon dans une de ses chansons disait :
" petit rouleau magique capable de nous rendre le vert de nos étés et de nous faire croire que
le monde entier est une journée ensoleillée".....



Le Kodachrome.. est mort.. Après 70 ans, Kodak a décidé de cesser la fabrication de ce support qui a enregistré
tant de moments particuliers..























Une époque, un autre des symboles de la photo argentique qui disparait victime du numérique..
La révolution continue.. avec elle la facilité, la rapidité.
Plus besoin d'attendre des jours le retour des diapos de vacances. Les images sont chez nous avant nous..
J'aime le numérique.. beaucoup.  Il tue parfois des moments qui étaient agréables.
L'excitation, l'inquiétude de l'attente de voir l'image.. que ce soit au retour de la bobine ou dans la cuve du révélateur,
tout cela n'existe plus..
La lente apparition de l'image dans l'obscurité du laboratoire avait quelque chose de magique..
Ça me fait penser à Clémenceau   et à sa phrase bien connue :

"Le meilleur moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier"....






Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 13:11


Qu'en pensez vous?
Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 13:38
Pas envie de parler photo ce matin, mais de mouche.

Qui dit que le ridicule tue..
La preuve que non..
Sinon, bien des journaleux seraient morts aujourd'hui..

Il y a des choses que je ne comprend pas.. On fait plus de cas aujourd'hui de la mort d'une mouche que de la mort de 7 personnes en Iran.  Difficile à comprendre..
Suivez moi..  et lisez ce que l'on trouve sous la "plume" d'un agence de presse supposée sérieuse.. l'afp



WASHINGTON (AFP) — Le président américain Barack Obama a donné en personne un aperçu de la force de frappe des Etats-Unis en tuant une mouche lors d'un entretien télévisé dont l'extrait fait florès sur l'internet.

Interrogé mardi à la Maison Blanche par la chaîne de télévision CNBC, le président, assis sur une chaise, chasse de sa main l'insecte qui semble très attiré par sa personne. "Dégage", lance-t-il en vain à la mouche, qui finit par se poser sur sa main gauche.

M. Obama, très concentré, lève alors sa main droite qui s'abat en claquant sur l'insecte. "Où en étions-nous?", demande-t-il alors à son interlocuteur, qui l'interrogeait sur la réforme de la supervision financière, alors qu'éclatent les applaudissements de l'équipe de tournage.

"Impressionnant, non ? Je l'ai eue, cette enquiquineuse", ajoute le président, en suggérant aux cameramen de finir par un gros plan sur le corps de la bête.

Il semblerait que la vidéo de l'exécution a été vue des milliers de fois sur youtube..
Déprimant.
Mais le plus déprimant, c'est de me demander pourquoi j'ai emboité le pas à tout ça et fait un article là dessus.. non??
Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 16:50

Le revers de la médaille..

Si je vous dis 1250000 personnes déplacées..
Vous allez penser à un quelconque conflit armé quelque part au fin fond d'une afrique, dans une zone sans ressources minières, loin de
tout intérét capitaliste..
Erreur..
Vous n'y êtes pas. 
Direction la chine.. Pékin.. Ah non, ce n'est plus Pékin dont il faut parler, mais Beijing.



Lisez donc, c'est intéressant.. Tiré de "le théatre du peuple, Ambroise
"
Plus d'un demi-siècle après l'introduction d'un modèle communiste, les dirigeants de la Chine ont établi les fondations d'une nouvelle
super-puissance.
En changeant l'économie,  passant d'une économie rurale à une économie industrielle urbaine, et enfin d'une politique d'autosuffisance
économique à une ouverture sur le monde, la chine est devenue l'eldorado des multinationales.


Cette nouvelle ère a imposé la construction d'un nouvel environnement.  A Beijing, en moins de 10 ans, l'équivalent du centre de Paris aura été démoli et reconstruit. Aucune autre capitale historique a été réaménagé en ce sens, à une telle échelle, ou à cette vitesse.

Il y a moins de  30 ans de Beijing était encore un vaste village construit au niveau du sol. Les petites ruelles de l'ancien Beijing appelées, «hutongs», bordées de maisons traditionnelles collectives ( «Si il yuan»)  ont été détruites pour faire place à de gros blocs d'appartements et de larges boulevards.


A partir du moment où le signe «chai», qui signifie «détruire», a été placé sur une maison, les habitants avaient  généralement deux
semaines pour organiser le déménagement. Les chantiers étaient  actifs  jour et  nuit, pour préparer  les Jeux Olympiques de 2008.

Oui, le revers de la médaille..  La participation chère à Pierre de Coubertin, dans ce cas consiste à  être expulsé.

Les photos qui illustrent cet article sont de Ambroise Tezenas.




Né à Paris en 1972, Ambroise Tézenas a été diplômé de l'Institut des Beaux-Arts de Vevey, en Suisse, en 1994.
Jusqu'en 2002, il a souvent collaboré avec des journaux français et internationaux, d'abord basée à Londres puis à Paris.
A partir de 2002, Ambroise Tézenas a essentiellement consacré son temps à la création d'un travail personnel sur les paysages urbains.








Ses photos des vieilles rues du vieux Pékin sont saisissantes. Très souvent, les immeubles neufs sont visibles en arrière plan de ce qui va être détruit.
Aucune trace de vie.. Pas de passants, rien. Simplement des traces de  passages.. et des moyens de locomotion.. Pour mieux partir. Et des lumières dans la nuit.
Déprimantes ces images. Facile de stigmatiser les pratiques actuelles en Chine, mais il faut rester logique. Ils ne sont pas les premiers à faire ça..
Hausmann à Paris, Ceaucescu en Roumanie.
Trouvé sur "Grands reporters". 
"Derrière, dans les unités de béton ouvrier, l’Homme neuf s’épanouira à égale distance de son atelier, du théâtre et du magasin : c’est la "Cité industrielle" de Claude Nicolas Ledoux, le phalanstère de Charles Fourier..."On a mal lu les utopistes du 18ième..." Le grand oeuvre n’est pas une construction urbaine ou esthétique, c’est une construction intellectuelle. C’est une molécule avec un noyau central relié aux autres atomes de la société. Reproduites à l’infini, "systématisée", elle iront raser et remplacer 7 OOO villages roumains comme le prévoit le plan."

Ici, même au Québec, pour faire place à "l'Expo" ( exposition Universelle de 1967) on rasait 5000 maisons et 20 usines pour faire place à l'autoroute Ville-Marie.. Autoroute en pleine ville.

Le meilleur des mondes.






pour voir toutes les images de Tezenas

http://www.parisbeijingphotogallery.com/main/ambroise.asp

 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 14:18

Dormitory

En bon français.. Le dormoir..
Définition  :
 dormoir nm (dor-moir) Lieu de repos, avec de l'ombre et de l'eau, pour les troupeaux.
Je sais, on pourrait aussi choisir "dortoir" comme traduction..
Mais on ne met pas les troupeaux dans des dortoirs..
Quel rapport avec la photographie?
Simple.. C'est la faute  à mes balades sur internet à la recherche d'images à vous montrer..
Laissez moi vous expliquer, ou plutot mieux.. vous montrer..

C'est une photo de Chen Jiagang ( on y reviendra... promis...)

Celle qui suit s'appelle "dormoir gelé"

Étonnant comme photos, non?
Pour moi ça fait partie de ces images qui ne laissent pas intact..
On en ressort avec un goût étrange dans la tête.
Des images froides.. des lieux écrasants, décervelants.
Le photographe semble éprouver le besoin "vital" de mettre dans ces vides des personnes. On se demande si cela rend l'image encore plus vide..


Un monde bien loin du notre. La chine.

On les imagine bien entassés.. des fourmis besogneuses..

Bien loin de nous tout ça...
quoique ...


Non pas en Chine.. Mais à la Courneuve.. La cité des 4000, je crois..


et celle-ci
Le Lignon, proche de Genéve..

c'est défini sur Wikipédia de la façon suivante. (Non, ce n'est pas de l'humour.. )
"Le Lignon est une cité située sur la commune de Vernier (Suisse). Il s'agit d'un ensemble urbanistique homogène construit à partir des années 1960, au nord du village d'Aïre, sur une ancienne plaine agricole dominant le Rhône."

En regardant ces images, difficile de ne pas se demander comment "des humains peuvent vivre là dedans et rester "normaux"..

Pour se "rincer" l'oeil et la tête.. on va finir par celle ci..



 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 13:58



On fait de drôles de trouvailles sur internet..
La photo ci dessus.. et son titre m'ont accroché:
Wall in  Paris, Texas..
Le commentaire de son auteur m'a plu:

" Si j'avais eu un marteau, j'aurais essayé d'enlever plus de morceaux du platre
pour découvrir la précieuse fresque en entier..
mais j'avais seulement une caméra..."

Paris, Texas, retrouver des choses cachées. 
L'auteur de cette photo c'est  Wim Wenders.

Un des cinéastes dont les images restent gravées dans ma mémoire. Et certainement dans la  votre également.

Blue range, Butte, Texas
"J'ai appris qu'avant c'était un bordel....
Un coin du "red light"  pour trouver le blues...."



"Il m'a fallu heures pour trouver quelqu'un qui pourrait ouvrir le hall d'entrée de l'ancien "Stout" hôtel
 sur la rue Main, à Gila Bend.
Il avait été fermé depuis des années déjà. 
La peinture au dessus de  la machine de coke me hante depuis.
Version parfaite du début d'un road movie. "


Vieux quartier juif à Berlin

"sur la pancarte, "et alors...c'était pas si dur (bad) que ça..."
















Jérusalem vue du Mont des oliviers.

" Jésus, s'isolait souvent sur le mont des oliviers
ou y passait la nuit.

C'est toujours une place silencieuse aujourd'"hui

et il y a toujours des oliviers."
























Toutes les images viennent du site "perso" de Wim Wenders
On peut discuter de leur valeur "technique" mais ce n'est pas le sens de cet article.
J'ai aimé retrouver dans des instantanés la façon de voir de Wenders dans certains de ses films.

allez voir les images.. et dites moi ce que vous en pensez.

Ça s'appelle
Wim Wenders, images de la surface de la terre..
http://www.wim-wenders.com/news_reel/2002/pftsote1.htm
Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article