Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 23:17

La météo les rend confus.  Et il y a de quoi. 

Phil et Fred sont deux célébrités ici en Amérique du nord. Tous les ans à la même date, le 2 février, tout le monde est attentif à ce que font Phil et Fred.  Ce ne sont pas les Messieurs météo d'une quelconque chaîne de nouvelles. Non, ce sont deux marmottes..

Fred, c'est une Gaspésienne et Phil une américaine qui vit dans un joli coin de Pennsylvanie, à Punxsutawney ( répéter 10 fois pour la bonne prononciation...).

Le jour de la marmotte, Groundhog day, toute l'amérique du nord est en attente des réactions de ces deux rongeurs pour savoir si l'hiver va être encore long.  C'est semble t-il une survivance de traditions européennes. 

Dans les Pyrénées, en Bigorre, on disait qu'à la Chandeleur l'ours  sortait de la grotte où il hibernait, inspectait le ciel, et si celui-ci était dégagé, retournait dans son gîte pour quarante jours. Aujourd'hui ici, on parle de la marmotte qui voit son ombre.  C'est comme ça que des marmottes jouent les météorologues.   

http://nationalpostnews.files.wordpress.com/2012/02/phil2.jpg?w=620

Phil, c'est celui avec les moustaches mais sans lunettes..(photo National Post)

Pourquoi je vous parle de marmottes.. 

Parce que l'autre matin, coincidence, l'hiver semblait revenu,  ça me faisait penser que la météo est étrange parfois, et juste au bord de la rivière des prairies, je suis tombé sur elle..

cadrage-5576.jpg

Elle a dû comme moi, trouver qu'il faisait froid, et n'est pas restée longtemps le nez dehors et est rentrée dans son trou..

Alors comme, elle n'a pas daigné venir voir son ombre, il me reste qu'à vous ressortir une photo qui date de 2 ans. Dans un autre parc de Montréal.  Elle était moins fuyante.

cadrage-5587.jpg

 

Si vous voulez en savoir plus sur cette tradition du jour de la marmotte, vous pouvez aller ici..

 

Pis, Punxsutawney, vous avez réussi?? Oui, alors passez à Penetanguishene. Celui là, j'ai jamais été capable...

Bonne fin de semaine. 

Je me demande les cuisses de marmotte, c'est aussi bon que les cuisses de grenouilles? 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 01:13

 Qu'est-ce que c'est ? C'est la question que Véro me pose..

Vous connaissez Véro, souvent le nez dans ses petites graminées.   Normal que Véro ne connaisse pas ça. 

cadrage 5507-2

C'est très canadien. Un bourgeon en fleur de l'érable rouge. Arbre de la famille des Aceraceae.

Rouge comme  le drapeau, l'unifolié comme on dit icitte, et feuille d'érable pour la feuille sur le drapeau. 

C'est très spectaculaire. Tellement que l'an passé j'avais fait un article sur ça. 

C'était un article un peu iconoclaste.  (Je n'aime pas les icones, pas plus dans mon ordi que dans les églises.. )  

J'avais intitulé ça " les fleurs d'érable sont dans la mélasse".

C'est vrai que par grand vent, ces fleurs font comme les pissenlits qui ont si bien inspéré La rousse.. (pas celle de la st Patrick), elles sèment à tout vent.

bourgeon 1

 

bourgeon 6       bourgeon 3     bourgeon 4

Étonnant, n'est-il pas? 

Voilà, Véro, tu sais maintenant. 

À propos, de mélasse et d'érable,  Avez vous déjà gouté les spécialités du temps des sucres..

Le temps des sucres, c'est lorsque la sève monte dans les érables, et que l'on commence à fabriquer le sirop.  C'est l'occasion de repas très consistants, relents du temps où il fallait avoir l'estomac bien plein pour aller travailler dans le bois. 

Si vous avez l'occasion, je vous recommande les beans au lard et les oreilles de crisse.. 

Fantastique...


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 22:12

Bon, je ne nie pas, mon titre est nul.. les photos que je vais vous montrer aussi, mais c'est voulu. 

L'autre jour je revenais de mon petit tour aux bourgeons, quand dans le bord du chemin, qui descend en pente vers la rivière ( ou qui monte vers le chemin, c'est comme vous préférez) j'ai entendu du bruit dans les feuilles.. Juste en dessous de là où je me trouvais. Et oh surprise, un couple.  Un couple de canards qui montaient vers moi..  J'avais à ce moment là, le 70/300 Sigma. Pas le temps de changer. Pas envie de bouger pour ne pas leur faire peur.  Je ne pensais pas qu'ils allaient continuer à grimper..Et bien si. 

Les deux premières photos n'ont subi aucun recadrage, c'est vous dire s'ils étaient près. Pas du tout effrayés. 

cadrage-5526.jpg

et je n'étais qu'à 238mm de focale. 

Elle un peu plus timide. Presque discrète, un peu plus loin

cadrage-5528.jpg

Toujours à la focale de 238mm.

J'ai voulu pour m'amuser changer d'objectif pour j'ai pris le 24/70 mais elle est partie trop vite..

Un beau raté, mais ça me plait. 

cadrage-5536.jpg

Quand je vous parlais de belle visite, je parlais de mon couple de mallards et aussi d'un photographe animalier. Un vrai celui là.

Je l'ai croisé sur le chemin, en voyant mon appareil, il m'a adressé la parole.  Lui était équipé Pro et pas à peu près.  Nikon D (je sais pas combien)  Un "petit" Nikon 300mm f2.8 (n'allez pas regarder le prix, ça démoralise) avec un doubleur de focale,  Nikon TC-20E III. Je passe sous silence la housse de camouflage de l'objectif, le trépied capable de supporter tout ça, les protèges genoux etc etc.. 

Il était bien sympathique quand même.  Un vrai pro.  Robert de Tilly.  je vous invite à aller voir ses photos.

Spectaculaire, et un peu énervant. En voyant ça, je me dis que j'ai tout une côte à remonter (comme mes mallards) pour prétendre faire de la photo animalière. 

Le site de Bert de Tilly sur 500px

Qu'en pensez vous?


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 22:12

Vite, vite, il n'en reste presque plus..encore quelques glaçons pas encore fondus dans la rivière des prairies..

Une vision un peu inhabituelle.  L'appareil mis presque au ras de l'eau ( vous pensiez quand même pas que j'allais m'allonger à plat ventre dans l'eau....) et sans vraiment viser.  

Abstractions--variations--de-Sidonic-5317.jpg

Je ne sais pas pourquoi, il me fait penser à un petit dinosaure qui me fait un clin d'oeil...

Abstractions--variations--de-Sidonic-5300.jpg          Abstractions--variations--de-Sidonic-5328.jpg

 

Comme toujours, les vignettes sont cliquables. 

Pour info:Canon 7DMode de prise de vue: Priorité-ouverture; Vitesse obturateur 1/640 diaphragme f 8.0 Mode de mesure: Mesure d'évaluation; Correction d'exposition -1/3;Sensibiltié ISO 125 Vitesse ISO 125 Objectif Sigma f2.8 24-70mm Focale 24.0mm

Qu'en pensez vous? Pour votre drink, avec ou sans?? 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 22:21

 les rapports entre la photo et la goutte d'eau sont décidément, bien particuliers.

On pourrait même se demander si ces rapports ne sont empreints d'un brin de sadime.

Vous connaissez au moins de nom, le supplice de la goutte d'eau. D'origine chinoise, le supplice de la goutte d'eau consiste à attacher un condamné immobile sur une planche. Dès lors, à intervalle régulier, une goutte d'eau tombe sur son front. Il en résulterait une altération physique et psychologique de la victime, qui finit par devenir folle.

Ça fait penser à ces photographes qui passent des heures à tenter de photographier une goutte d'eau qui tombe dans un récipient plein, pour figer la couronne que cela occasionne.. Arriver à trouver le bon moment pour déclencher, ça finit par devenir une vraie torture.

 

J'ai fait l'expérience d'un autre supplice de la goutte d'eau, façon macro photo..

Ce matin, sur Montréal, il y avait un brouillard superbe, alors je suis sorti. Le brouillard ce n'est pas autre chose que des gouttes d'eau en suspension. Ça procure une profusion de gouttelettes sur la végétation. Pas besoin de se balader avec un vaporisateur pour faire croire à la rosée du matin sur la rose qui ce matin avait éclose (bizarre impression de déjà entendu ça).

Photographier des gouttes d'eau prises dans des buissons, en macro c'est un vrai supplice.

Pour faire de belles macros, il faut s'approcher, c'est logique. Mais dans un buisson, difficile de ne pas toucher un bout de branche. l'oeil collé au viseur tu approches de ta "proie", et alors que tu es au bon endroit, prêt à déclencher, c'est là généralement que tu fais par mégarde bouger le végétal et du même coup tomber la goutte choisie..

Trés amusant.  Trés énarvant même, un vrai supplice..

  J'ai quand même réussi quelques prises.

 

Abstractions--variations--de-Sidonic-4667web.jpg

 

Abstractions--variations--de-Sidonic-4681web.jpg

 

Abstractions--variations--de-Sidonic-4691web.jpg

 

Au niveau technique: 

Mode de prise de vue: Priorité-ouverture AE;  Tv (Vitesse obturateur) 1/40 Av (Priorité à l'ouverture) diaphragme f10.0 Mode de mesure: Mesure d'évaluation Sensibiltié ISO 160 Objectif EF70-200mm f/2.8L USM Focale 140.0mm; bagues kenko, appareil monté sur monopied.

Petite accentuation locale au niveau de la goutte avec Light Room 4.

Vos critiques sont les bienvenues.. 


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 07:58

Allez hop, un petit cours d'ornithologie. Ça va faire plaisir à Nokomis.

Turdus migratorius est un  oiseau faisant partie de l'ordre des passeriformes (passereaux), famille des muscicapidés (gobe- mouches, grives, merles) Sous-famille: turdinés (grives, merles).

Passionnant n'est-il pas? 

Vous remarquerez que le dicton "faute de grive on mange des merles" est en fait assez tendancieux dans la mesure ou grive ou merle c'est en fait de la même famille..  

En fait vous l'aurez compris, mon turdus migratorius est bien un merle d'amérique. Si vous poussez les recherches vous vous rendrez compte que des turdus, ça court partout.. On en trouve partout..  

Mais des migratorius, on en trouve seulement icitte en amérique du nord. On est chanceux quand même.  Encore un truc que les européens vont nous envier. Céline et turdus, et la poutine, on comprend que cela fasse des jaloux..

Mais là n'est pas la question.  La question est bien plus importante.

Est-ce que le turdus migratorus ( migrateur) est comme son nom l"indique un oiseau qui ne se gratte que d'un coté.  C'est ce que  j'ai voulu vérifier.. Abstractions--variations--de-Sidonic-4576.JPG

Et voilà la confirmation. Turdus, merle d'amérique, en bon oiseau mi-gratteur ne se gratte que d'un coté. 

Il fait cela si vite que la vitesse d'obturation au 1/125e n'a pas permis de tout saisir. Mais on voti la patte droite qui vient de se reposer sur la branche et son aile gauche pas encore repliée.. Étonnant, pas vrai?

Abstractions--variations--de-Sidonic-4566web.jpg          Abstractions--variations--de-Sidonic-4581web-copie-1.jpg       Abstractions--variations--de-Sidonic-4586web.jpg         

D'après vous, serait-il de la famille des rouge-gorges?

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 13:18

Ce billet va être bien bref..

J'ai en fait envie de vous dire :"allez donc lire ailleurs"..

Faudra revenir après,  d'accord? Mais allez lire chez Pastelle. 

Elle fait partie de ces personnes dont j'aime aller écouter les mots et lire les images. 

Elle parle de la vie des blogs. 

Elle dit "un blog qui se ferme c'est une porte qui se ferme"

C'est à lire et à méditer.. 

La photo ci dessous est d'elle.. 

73670546.jpg

Ces blogeurs qui disparaissent.. 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 13:06

Tiens, c'était la journée de la femme, hier.

http://img.over-blog.com/398x377/0/19/24/98/BD/Journee-de-la-femme-2011.jpg

Non, j'avais pas oublié. Oui, je sais un homme ça oublie toujours les dates anniversaires, allez savoir pourquoi!

Il y a quelques temps, j'avais icitte parlé de la sensibilité féminine et de la photographie.

Je disais qu'à mon avis, les femmes photographient différement que les hommes. Je me suis fait reprocher de généraliser. 

  Soyez sans craintes, même si j'aime la photo, je n'aime pas les clichés.

Je ne crois pas que tous les belges sont plus sots que les français, pas plus que tous les français se baladent avec un bérêt et une baguette sous l'aisselle et que les francaises ont du poil sous les bras.

Non, je ne généralise pas. Je me pose des questions. Et par la même occasion, je vous la pose.

Y a t-il une façon globalement différente entre les photos prises par des mecs que celles prises par des femmes.

Dire qu'il n'y en a pas, ce serait prétendre que femme et homme pensent et réagissent de la même façon. Je ne crois pas ça. Naturellement, on peut trouver des femmes qui ont autant de sensibilité que des conducteurs de 18 roues ( tiens un cliché.) et des hommes qui disent du mal des autres mecs quand ils sont avec des amis...( encore un autre cliché).

N'empêche que voir un type faire la cuisine, c'est tout de même généralement différent que lorsque c'est une femme qui la fait. On pourrait prendre des tas de différences avérées. Pas des trucs dénichés dans des trucs de psycho à deux balles ( euh .. à deux euros..) Le cerveau de la femme n'est pas le même que celui de l'homme. J'ai dit pas le même. J'ai pas dit moins performant. Déjà, il est plus petit. Oui, plus petit, statistiquement plus petit. Et on sait que ce n'est pas la taille qui compte. On sait aussi qu'il a un fonctionnement relativement différent. Qu'il réagit différement.   "Chez les hommes  seule une région frontale de l’hémisphère gauche s’active lorsqu’on leur demande de rechercher des rimes. Chez les femmes  une zone symétrique de l’hémisphère droit s’active également". ref¨université du québec à chicoutimi.

 Alors, existe-t-il des explications biologiques valables expliquant les différences de goût et de comportement ? Plusieurs études ont été menées dans ce sens. La psychologue américaine Turhan Canil a ainsi mis en évidence une activation de cerveau plus intense chez la femme à qui on montre des images émotionnelles. Ce qui expliquerait pourquoi les femmes ont une meilleure mémoire des émotions.

 

Et c'est pour ça que je prétend que les photos faites par des femmes sont différentes de celles faites par des hommes..  Et je sais que je vais me faire achaler, maganer, par des hommes, mais elles font selon moi de meilleures photos que les hommes. 

Beaucoup plus inventives et sensibles. Et c'est pour ça que je dis que les femmes sont plus talentueuses en photo que les hommes. 

Voilà. 

C'est un vrai dilemne, pour un mec de choisir une photo de femme pour illustrer la différence entre les photos faites par les deux sexes..

Abstractions--variations--de-Sidonic 0703

Votre avis m'intéresse, ne faites pas partie de la majorité silencieuse...

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 17:31

J'ai revu mon pic epeichette. Je savais bien que se cogner le bec contre le bois allait finir par avoir des conséquences graves.

Et ben, ça y est.. 

Il a perdu sa calotte rouge.. 

Abstractions--variations--de-Sidonic-4011web.jpg

Et cette fois, j'avais mon petit Sigma 70/300. Moins bonne définition que le Canon, mais comme mon fêlé (c'est le surnom que je lui ai donné) était très proche, je trouve que l'image est  "pas si pire" (c'est de la parlure d'icitte...pas besoin google translate)

Quelqu'un ou une, ne me souviens plus, me demandais quel bruit ça fait quand ça creuse le bois, et bien voilà. C'est fait en enregistrant en vidéo avec le 7d. j'ai collé le son  sur des images, parce que l'enregistrement d'origine donnait le mal de mer. (vous savez comme celui qu'ont eu les passagers du Costa Concordia). Le bruit de fond qui dérange est celui d'une grosse route qui passe pas loin.. Désolé.

 

Audible? Horrible? 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 14:25

Hier un commentaire d'une collègue photographe et blogueuse me fait sursauter..

En lisant le commentaire, je me suis souviendu ( ah bon? vous croyez?) d'un article que j'avais écrit sur une femme étonnante.

Et je me dis, il faut que je ressorte cet article. 

Le commentaire:

"je ne sais pas si je peux m'aventurer dans la cour des grands"

Une modestie, telle, qu'elle m'a fait repenser à Vivian Maier.

Cette Vivian Maier a toute sa vie, discrètement, sans en parler à personne fait des photos. 

Sans aucun doute, elle n'osais probablement pas s'aventurer dans la cour des grands. 

Pourtant, après sa mort, quelqu'un a eu la curiosité de fouiller dans de vieilles boites et "sauver" des négatifs, des bobines même pas développées..

Aujourd'hui. 3 ans après sa mort, cette Vivian Maier est reconnue comme une vraie photographe.  Des expositions lui ont été consacrées, des livres sont sortis. 

Je ne veux pas dire que Blandine, celle qui ne sais pas si elle peut s'aventurer.. va devenir une nouvelle Vivian Maier, mais simplement que ce qui a toujours guidé le kodak de Vivian Maier, c'est sa curiosité, son plaisir de photographier et que c'est la seule chose importante à mon avis. Et "grands" ou "petits" photographe, ou se situe là différence? au niveau du coeur? de l'oeil?

M'enfin, c'est mon avis..

Une photo de Madame Maier:

 

http://stephanminard.files.wordpress.com/2011/05/maier-1.jpg


Je vous donne les liens maintenant.:

L'article que j'avais mis sur Vivian Maier

si ça fonctionne pas avec le lien ci dessus, allez dans "les catégories d'articles Photographes au féminin"

Le blog de Balladine

Il semble que mes liens n'apparaissent pas bien à l'affichage, ça fait rien, cliquez quand même.. 

vais aller corriger ça.  (ouin,. liens, corrections.. ouf, on s'égare)

Et vous? avez vous des complexes par rapport à certains "grands"??

Au fait la coincidence. L'article c'était il y a un an exactement. 


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article