Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 10:31

leiter2.jpg

(Snow, New-York, env 1960)

Photographe américain, Paul Leiter est décedé le 26 novembre à l'âge de 89 ans. Connu pour ses photos de rue, il a été un des pionniers de la couleur. 

Il dit à ce propos:

"Pendant longtemps, les gens n'ont juré que pr le noir et blanc. Les gens pensaient que la photographie couleur etait une chose superficielle. Mais chaque période de l'histoire revisite son passé."

leiter4.jpg

Moins connues que celles de Cartier-bresson, les photos de Saul Leiter méritent d'être connues. L'homme photographe était peut-être trop discret. Ne disait-il pas:

"J'ai passé une grande partie de ma vie à être ignoré. J'ai toujours été très heureux ainsi. Etre ignoré est un grand privilège"

leiter4-copie-1.jpg

(new-york, env 1960)

Red-umbrella-1958.jpg

(red umbrella, ny, 1958)

J'aime beaucoup les photos de Leiter, elles montrent bien les gens de la ville en hiver en amérique du nord, 

Si vous voulez en savoir plus, c'est là  ou là aussi

Qu'en pensez vous? 

Bonne fin de semaine à toutes et tous

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 20:56

homeless1.jpg

Il s'appelle Lee jeffries, enfin le photographe s'appelle comme ça. 

Lui, sur la photo c'est un "homeless" sans abri.  

Les photos de ce photographe sont fortes, en noir et blanc généralement.

homeless2.jpg

 

homeless3.jpg

 

Vous pouvez voir la série complète sur le site de Lee Jeffries en cliquant ici 

Je ne vais pas vous dire ce que j'en pense, mais ça me ferait plaisir de connaître votre ressenti devant ces images. 

 

Merci d'avance et bonne journée à toutes et tous. 


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 21:24

C'est le mois de la photo à Montréal. 

La bibliothèque de mon quartier a fait une mise en avant d'ouvrages sur la photographie. 

Ça m'a donné envie de revenir avec deux ouvrages "sous le bras".

Un consacré à Henri Cartier-bresson. 

C'est un bouquin qui m'a vite rebuté même si j'ai de l'admiration devant le photographe. 

Les mots de personnalités cités pour vanter l'artiste m'ont vite semblé  "too much"..

'Henri Cartier-bresson, le plus grand photographe du monde.. "  Comme s'il pouvait y avoir un "plus grand du monde"..

J'ai par contre eu beaucoup de plaisir à parcourir l'autre ouvrage: 

Wlly Ronis au éditions Taschen.

Humilité et Humanité. 

Un grand bonhomme. 

Willy_Ronis_Rapho-Eyedea.jpg


En regardant des photos de Ronis sur internet, j'ai trouvé un portrait de lui en train de photographier en "plongée".

willy-ronis-1979-photographer.jpg

 

Cette trouvaille m'a amené à constater que beaucoup de ses photos sont faites en "plongée".

130013370956.jpg

Il dit à ce propos :

"Les cas seront nombreux où l'intérêt du sujet découle essentiellement d'une prise de vue plongeante. Parce que c'est ainsi que les plans se détachent mieux de bas en haut de l'image. Tout se lit du premier coup d'oeil."

J'aime bien ça. Ça confirme ce que je pense des appareils photos intelligents.. (c'est la mode.. du tout intelligent).  C'est vrai que techniquement un apn est capable de faire une photo tout seul.  Par contre, il ne sera jamais capable de se positionner au bon endroit par rapport au sujet, et à la lumière. Pour ça, il faut encore des photographes capables de sentir leur sujet. 

ronis1.jpg

 

C'est dans une citation de Willy Ronis que j'ai trouvé mention de béquille des mots. 

Il dit: "Je me sens très méfiant vis-à-vis des images indécryptables sans la béquille des mots. Je veux parler de celles qui résultent de la seule volonté de surprendre"

Qu'en pensez vous? Une bonne photo a t-elle besoin d'une explication ?

et question subsidiaire. Le plus grand photographe du monde, c'est qui selon vous?

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 21:24

 Il y a peu, dans ma bibliothèque de quartier, j'ai fouillé dans les bouquins sur la photographie.

J'ai feuilleté plusieurs ouvrages, et je suis tombé en arrêt (non, non, quand même, pas comme un chien de chasse) devant une photographie.

Un vrai choc. 

On sait que pratiquement tout le monde a un "problème" avec sa propre image photographique.

N'a t-on pas parfois l'impression de ne pas se reconnaitre sur l'image?.

Il y aurait plusieurs raisons, parait-il, mais finalement très souvent "on ne peut pas se voir en peinture, enfin, je voulais dire en photo"

Il y a des exceptions, c'est vrai.. certaines même célèbres.

Et là ou cette histoire devient plus grave, c'est à mesure que l'on prend de l'âge.

Les rides, les cernes, le visage qui perd de sa "vigueur".. Ça n'arrange rien..

Prenez une rose, vous savez celle Qui ce matin avoit desclose

"Las ! voyez comme en peu d'espace, Mignonne,

elle a dessus la place

Las ! las ses beautez laissé cheoir !

Ô vrayment marastre Nature,

Puis qu'une telle fleur ne dure

Que du matin jusques au soir !""

 

La rose, jeune elle est belle, vieille, elle est laide.

C'est comme si ce qui est jeune est beau et ce qui est vieux est laid.

Le rapport avec le bouquin que j'ai vu à la bibliothèque?

Simple, historien de l'art entreprend une travail photographique très particulier et qui va vite faire scandale.

Alors qu'il a passé le cap de la soixantaine, il fait des autoportraits de lui.. enfin de son corps.http://www.tate.org.uk/art/images/work/P/P78/P78534_10.jpg 

"Quand John Coplans a commencé à photographier son corps vieillissant après avoir eu 60 ans, il entame une documentation sur l'âge qui est tour à tour drôle, réfléchi, et inquiétant dans la proximité de son observation."

"Coplans joue de la malléabilité de ses chairs et de ses organes, génitaux ceux-ci, en les étirant, les froissant. Le caractère sexuel n’est alors plus indécent, ni brutal mais proche d’une certaine forme d’acceptation de l’âge, du temps, qui, parfois grotesque, ramène l’adulte vers l’infantile. De plus, puisque dépossédé d’identité (par l’absence de figure) , le corps ici photographié peut être (ou devenir) celui auquel songent chacun des visiteurs. La communication, le transfert s’opère alors entre l’image et le témoin de celle-ci. En observant le corps de John Coplans, le visiteur est moins voyeur que confident."

http://24.media.tumblr.com/tumblr_m5o6ombnFB1roln6xo4_1280.jpg

 

 

http://artblart.files.wordpress.com/2012/11/john-coplans-self-portrait-hands-1988.jpg

 

Je suis très admiratif pour ce que ce bonhomme a fait. 

Vous pouvez en apprendre plus sur son travail ici " John Coplans"

 

 Beauté, laideur. Jeunesse, vieillesse?

Affaire de regard? 

qu'en pensez vous? 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 23:00

La misère serait-elle moins noire en couleur?

Il me semble que c'est Charles Aznavour qui chantait :

" Il me semble que la misère

Serait moins pénible au soleil..."

Par hasard, beaucoup, je suis arrivé sur le site d'un photographe américain. C'est à cause de ses photos que misère, couleur, soleil, noir et blanc, couleurs me sont venus en tête.

C'est en premier sur le site du "Boston big picture" que je suis tombé sur des photos, terribles. Toutes en noir et blanc.  Des photos d'un village du Mexique  qui à la suite d'un glissement de terrain trés lent disparait.  Les gens sont pauvres.  Les photos sont difficiles.

http://inapcache.boston.com/universal/site_graphics/blogs/bigpicture/matt_black/bp14.jpg

 

Le photographe en question, c'est Matt Black, un américain qui a grandi dans la "central valley" en Californie. Une zone riche en terres agricoles, mais où vivent des minorités pauvres. Des immigrants du mexique très loin du rêve américain.

Toutes ses photos sont en noir et blanc. Beaucoup racontent l'histoire de petites villes du Mexique. Des villes où la misère  fait partie du décor.

matt-black1.jpg

 

matt-black2.jpg

 

matt-black3.jpg

 

C,est à force de regarder ces photos que je me pose cette question : La misère serait-elle moins noire en couleurs? Est-ce que le noir et blanc dramatise les images?  

 

Qu'en pensez vous? 

Le site de Matt Black; C'est ici link

Le site du Boston big pictures : C'est ici link

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 23:22

Qu'est-ce qui fait qu'une photo nous "parle"?

Vous êtes vous déjà posé la question?

Est-ce parce que ça rejoint quelque chose de personnel chez vous?

Est-ce parce que celui qui a fait la photo est un "artiste" de la photographie?

Est-ce à cause du sujet de la photo?

Je me suis posé la question dernièrement en tombant sur des oeuvres d'un photographe anglais.

Je suis resté "scotché" ("tapé" pour les ceusses d'icitte..).

Pourtant, les photos pourraient sembler presque banales, en noir et blanc, avec des pieds coupés, des détails techniques qui, sur un forum de photo amateur susciteraient des commentaires acerbes.

Pourtant ces photos m'ont retenu, arrêté.

Pourquoi?

Ce photographe a une histoire assez étonnante. "1963, il pratique la course cycliste en amateur. Par hasard en feuilletant Paris Match, pour s’informer sur la course cycliste du Tour de France, il tombe sur la photographie d’Henri Cartier-Bresson, du petit garçon, qui tient les bouteilles de vins (Rue Mouffetard 1954). La révélation de cette image d’Henri Cartier Bresson, le décide à devenir photographe spontanément, en juin 1964 sans avoir jamais fait de photos."

La photo qui a déclenché cette passion chez celui qui n'était pas encore photographe, c'est celle ci.

whathappened1.jpg


 Aujourd'hui, ce photographe est connu, expose.

Je me demande encore pourquoi ses photos m'interpellent.

Est-ce à cause de l'ambiance grise, triste des décors?

whathappened2.jpg

 

 

Est-ce parce que par certains coté on sent du "Fellini" dans ses images, comme celle-ci qui fait penser à la scène de l'autoroute dans 'Roma"?

whathappened3.jpg

 

 

Est-ce à cause du cadrage ou du détail qui fait tout, le gamin avec sa "suce" à la fenêtre?

whathappened4.jpg

 

 Est-ce à cause des "gueules" incroyables des personnages?

whathappened6.jpg

 

 

 Est-ce parce que dans ses photos vous retrouvez des choses que vous essayez de faire?

whathappened7.jpg          whathappened8.jpg

 

 En fait, à quoi bon se poser la question.

C'est un peu comme essayer d'expliquer pourquoi une personne vous attire.

 

Le photographe s'appelle :Chris Killip, son site est là, mais il y a peu de photos visibles.

Faites plutot des recherches avec Google ( ou autres, c'est vous qui savez....).

En passant, pour les Parisiens,et les Parisiennes, bien sur,  et ceux qui passent à Paris, il y a une exposition qui lui est consacrée: "What happened Great-Britain 1970-1990" du 12 mai au 19 août, Le BAL, 6 impasse de la défense.site.http://www.le-bal.fr/

Bien difficile à expliquer ce qui fait qu'une photo, un/e photographe nous interpelle, qu'en pensez vous?

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 22:55

a picasa3 7728

Lorsque l'on photographie un élément vivant, on a souvent tendance à user d'objectifs tellement puissants pour bien voir les détails que l'on finit par le "sortir" du milieu dans lequel il vit.  Ce passant, par exemple, hier, près du parc Émilie Gamelin à Montréal, j'ai choisi un grand angulaire.

 

Mais en fait c'est d'oiseaux que je veux parler. 


La réserve faunique Marguerite d'Youville, près de Chateauguay, à quelques kilomètres au sud ouest de Montréal, est un endroit qui regorge d'oiseaux.   Marais, marécages, érablière, bords du lac St François (qui est en fait le fleuve St laurent qui prend ses aises), autant milieux naturels bien différents. 

J'ai essayé de vous proposer des photos qui montrent les oiseaux dans leur cadre de vie.  


myweb1.jpg

Est-ce une paruline jaune? 

 


myweb2.jpg

il joue aux équilibristes sur un groupe d'herbes. 

 

 

 

myweb3.jpg

un merle d'amérique qui prend les choses de haut. 

 

 

myweb4

 

Une famille de bernaches du canada ( communément appelées outardes, au canada) cherche sa pitance dans les marais.

 

myweb5.jpg

 

Un aigrette blanche ne sait plus sur quel patte danser...

 

Qu'en pensez vous?  

Si vous voulez voir des photos de belle qualité, allez visiter le site de Dominic Gendron. Il est employé  à la réserve Marguerite d'Youville, et photographe.  

 

 

 

 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 22:53

La photographie est un monde tellement vaste, multiple.

Le numérique grâce à sa puissance a ouvert de nouvelles voies.

Je vais vous parler aujourd'hui d'un bloggeur que je suis depuis pas mal de temps. Elmer.

À propos de ses créations, j'ai presque envie de parler de quadrature du cercle.

Une photo, c'est une vision à plat, d'un endroit, d'une chose selon un point de vue.

En utilisant un objectif grand angulaire, on élargit l'angle de vision, le point de vue change.

Des techniques sont apparues avec les logiciels pour aider à élargir l'angle de vision.

Sont apparus les techniques de panoramas. Plusieurs images assemblées pour obtenir un panorama.

Mais ce n'était pas encore assez large pour des photographes comme Elmer.

Comme d'autres, il est adepte de la photo sphèrique ou panorama 360 degrés.

 La technique consiste à prendre un certain nombre de photos couvrant la totalité des 360 degrés et de les assembler.

schema-8-photos.jpg

Après assemblage, il est possible de "naviguer" dans cet univers en forme de bulle.

C'est surprenant. Allez voir le site d'Elmer, parce que la photo ce n'est pas seulement Doisneau ou HCB.

Naviguez dans un camping d'avant

Circulez entre les poussettes, dans une image aux "portraits" fantastiques..  

Impregnez vous de l'ambiance dans la grange, avec les fleches allez fouiner dans les poutres, regardez la paille à vos pieds. c'est étonnant, il ne manque que l'odeur de la vieille paille. 

 

 

elmer.jpg

 

Mon préféré, c'est "perdu en forêt". Vous allez vous déplacer dans une forêt en hiver. Le bruit des pas dans la neige finit par vous faire peur. J'aime.

Il y a plein de sites de photos sphèriques ou panoramas 360 degrés. On peut penser que ce n'est pas de la photo, moi j'aime ça. Si vous voulez savoir comment faire, demandez lui ou faites un tour ici,

http://www.guide-photo-panoramique.com/visite-virtuelle/assemblage-spherique-visite-virtuelle.html

Le site d'Elmer à voir 

 

Avez vous déjà essayé? 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 13:30

Je suis persuadé que vous vous dites..

'Ah, va parler de lumière asteure" (ça c'est la version parlure d'icitte ( les français vont sans doute penser "Ah, il va sans doute nous entretenir de la lumière maintenant"))

Ben pas pantoutte.. On va parler d'un bon coin.  Ici, un pêcheur (qu'il soit pardonné...) n'a pas un bon coin, mais un bon spot..  Le spot,c'est un endroit précis, par extension, le spot éclaire un endroit précis. 

Contrairement au champignoneur ou du pêcheur qui va taire son bon coin, l'amateur de photo lui les dévoile. 

Par un hasard assez particulier, j'ai fait la connaissance d'un photographe amateur qui est presque un de mes voisins. Le comique de l'affaire, c'est que c'est une photographe de l'autre bord de l'atlantique qui m'a parlé de lui.

Il s'agit de Robert Marleau.  

Robert, un vrai passionné cherche à susciter de vrais échanges, des retours sur ses photos différents de la seule formule de politesse.. 

Il lance ce matin un sujet qu'il voudrait hebdomadaire : Photo critique.

"ça s’intitule:”photo critique” le but est simple il s’agit de dire ce que vous auriez ou n’auriez pas fait de différent avec la photo proposée; vous pouvez la télécharger, la modifier pour illustrer votre propos, me la retourner ou tout simplement laisser un commentaire."

Aujourd'hui,il soumet à nos avis la photo suivante:

http://www.robertmarleau.com/blog/wp-content/uploads/2012/02/photocritique1.jpg

 

J'aime bien son idée. Je crois que tout photographe qui se respècte doit chercher à s'améliorer. C'est à mon sens au travers de la vision des autres qu'il peut faire évoluer la sienne.  

Je vous engage à allez faire un tour sur son site et donner votre avis.    

http://www.robertmarleau.com/blog/2012/02/29/photocritique/comment-page-1/#comment-3224

et profitez en pour aller voir ses photos.  Particulièrement la série qu'il appelle "Photo Minima"

Vous y trouverez de belles choses;

rmarleau.jpg

Qu'en pensez vous? 


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 16:20

Franchement mort de rire, moi ce matin...

J'adore ça. Épisodiquement, un "artiste" s'amuse à provoquer les âmes "sensibles". Enfin, sensibles à certaines croyances.  Ce que je trouve fantastique c'est qu'il y ait encore des personnes "choquables".

La dernière en date, un photographe, vidéaste, Bruce Labruce, expose  à Madrid. Et son expo fait réagir les âmes bien pensantes..  Il faut dire que notre ami Bruce, qui n'est pas de Nice ( mes excuses à Dujardin) ne fait pas dans la dentelle.. 

Mélanger religion, nudité et sexe, c'est une recette gagnante. Mais franchement, on a bien le droit d'avoir des fantasmes, pas vrai?

Moi, par exemple, il faut dire que je "craque" complétement pour les religieuses. Je les aime dodues, de belles formes, dégoulinantes de chocolat et recouvertes de crème fouéttée..

Comme celle ci:

religieuse

Plus inavouable encore, (si c'est possible...) je ne sais pas résister à un pêt de nonne.. 

Excusez, j'ai un peu honte.. ça se voit? 

Bon sérieusement,  je ne comprend pas que certains se sentent obligés de crier au scandale parce qu'un petit malin  sait comment faire parler de lui et de son exposition. 

Ce qui est obscène, c'est  la stupidité de ceux et celles qui chialent. Lui a compris qu'à défaut de talent de photographe, le talent de provocateur est plus rentable. 

Je vous mets une affiche de son expo et un lien pour voir les images qui font parler. 

Avant de cliquer sur le lien, soyez avisés que des personnes peuvent être choquées et qu'elles cliquent en connaissance de cause...

tumblr lvl2i2nKJP1r7bntto1 1280

les images qui font scandale 

 

Oh, je viens de faire une découverte, Notre ami Bruce, c'est Bruce de Toronto, un compatriote..

Vous en pensez quoi? Vous, les religieuses?? OH... :$

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article