Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 00:04

Dans notre belle province du Québec, il y a des expressions ordinaires qui ont un sens particulier.

Prenez par exemple "ben ordinaire". C'est un qualificatif assez peu positif. 

Par exemple, si ta blonde te dit après, "ben là, t'es ben ordinaire", méfies toi...

Une journée ben ben ordinaire, c'est une de ces journées qu'il est pas mal d'oublier. 

 

Ça a commencé "ben ordinaire". Je  prépare mon café du matin. En principe le meilleur. Et c'est là que tuje me souviens que la veille, je me suis  dit, "faut pas oublier d'acheter du sucre". Je  croyais  en avoir quelque part, et j'ai  fini pas le boire sans sucre..

 

Ensuite, c'est en allant au marché, j'ai cru reconnaitre une connaissance.

ordinaire6.jpg

Et ce n'était pas elle. Me suis trompé.

 

Au marché, je me suis demandé pourquoi ils étaient neuf, et j'ai cru comprendre. 

ordinaire2.jpg

Eux n'étaient pas cuits.

 

En revenant, J'ai cru avoir trouvé un bon filon. 

ordinaire3.jpg

Là,c'est certain, je me suis trompé. 

 

Un peu plus loin, j'ai pensé avoir retrouvé le boulon qui me manquait..

ordinaire4.jpg

Mais encore là, je me suis trompé

 

Et pour finir, je n'en croyais pas mes yeux. 

ordinaire5.jpg

Et pourtant, si je me suis pas trompé, j'ai trouvé ma première fleur de l'année. 

Bon, pas si ordinaire cette journée. 

 

C'était une petite divagation d'un vendredi soir saint ordinaire. Mais c'est pas ordinaire, ça sonne bizarre. Serait-ce un saint vendredi soir?  Ben non, ç'a pas d'allure.. 

Pas vrai?

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:10

C'est Ferrat qui chantait:

Faut-il pleurer,

faut-il en rire

Fait-elle envie ou bien pitié

Je n'ai pas le coeur à le dire.

En fait j'ai pas envie de rire, plutôt de ricaner.

Je suis de mauvaise humeur? Oui..

J'aime la photographie, je la pratique à mon niveau (toujours en apprenti) depuis longtemps.

J'ai vu évoluer très vite ce domaine depuis ce qu'on peut bien appeler la révolution numérique. Avant on faisait de la photo en amateur, dans son coin. Avec quelques connaissances proches.

Aujourd'hui, tout a changé.

Les produits, les méthodes, mais aussi les pratiquants ( je sais, c'est un peu cloche de parler de pratiquants en pleine semaine pascale.)

Et c'est après eux que j'en ai ce matin.

Pas tous, pas tous, une certaine catégorie de pratiquants.

Avant, montrer tes photos, il fallait faire un gros travail pour pouvoir exposer. Alors en vivre, il fallait pas rêver.. C'était réservé à des vrais pros..

Ceux qui me font rire, ou pleurer, ou même pitié, c'est une nouvelle race de photographes.

Ceux qui s'y voient déjà.

C'est presque compréhensible. Aujourd'hui n'importe qui peut mettre ses photos sur internet, avoir un blog ou mieux un site photo. Et de là à croîre que l'on peut s'intituler photographe professionnel, il n'y a qu'un pas.

Il y en a même qui vont ouvrir des sites pour dispenser généreusement leur savoir..

Si savoir il y avait ce serait acceptable. Si..

Sur les forums de photo, un des sujets les plus courus, c'est comment vivre de ses photos.

On trouve là des perles plus surement que dans les huitres à Noel.

""Je me posais actuellement la question s'il était indispensable, à l'heure d'internet, des forums, des tutos etc, d'effectuer une formation "scolaire" afin de devenir plus professionnel ? '"

"Salut ! Est-ce que c'est possible de devenir un photographe, ou il faut naître avec une perception spécifique du monde ?"

Quelqu'un a répondu de façon laconique "oui"

J'aime les personnes qui osent, celles qui peuvent oser parce qu'avec un vrai talent ou au minimum, une vraie connaissance de la photo.

On en connait, j'en connais, vous en connaissez et je les respecte.

Je n'ai par contre aucun respect pour d'autres.

Je vais vous parler de deux en particulier, je ne vais pas les nommer, je vais même modifier un peu les phrases que je cite afin de ne pas me faire achâler par des péteux de broue..

La première personne c'est une femme. Jeune, sur son site, c'est mentionné "x........; photographe".

Photographe, ben voyons. Je suis allé voir quelques unes des photos de son cru.. et les tarifs qu'elle pratique.. les photos sont lamentables, et les tarifs pratiqués me font dire que si certains ont payé ça, et bien tant pis pour eux..

Le pire c'est ce qu'elle croit "une photo réussie doit être plus parlante que le modèle lui-même"

Comment une photographe qui respecte son modèle peut-elle sortir  des aneries pareilles..

Voilà des photos de cette pro...

pro1.jpg          pro2.jpg    pro3.jpg

 

Passons à un autre spécimen.. (me demande.. est-ce qu'au singulier, ça fait spéciman?)

Lui a un site dans lequel au départ il voulait partager son gout pour la photo.

je respecte ça, c'est correct.

Ce qui cloche (non non, pas en chocolat) c'est qu'il en est à donner plein de conseils..

Il en est même à distiller des "conseils aux débutants"..

Gentil aussi, seulement quand on lit ça " Si c’est le “flou” qui vous intéresse dans la photo, apprenez à maîtriser les vitesses quelque soit le sujet. " on se pose des questions..

Il donne des conseils pour faire de bons portraits (j'ai envie de lui conseiller d'aller voir ceux de Pastelle), et écrit

" Ici, le boîtier était positionné en priorité ouverture, sur F6,3. Le flash intégré a été mis en fonction afin de mettre en valeur le sujet par rapport à l’arrière plan.". En voyant le "modèle" de bon portrait, je suis mort de rire.

6224041020_7a81d43fe0_z.jpg

Enfin, non, ça ne me fait pas trop rire, j'ai plutôt  pitié des débutants qui peuvent croire que parce que c'est sur internet c'est bon..

C'est je trouve un aspect bien négatif d'internet et de la révolution numérique, ça permet à des gens qui n'en ont ni le talent ni la connaissance de se "la pêter grave" comme dirait ma fille...

Voilà, mon coup de gueule du jour.

Je crois vraiment que la qualité que je respecte le plus chez un ou une photographe c'est l'humilité.

Qu'en pensez vous?

Les amateurs qui se prennent pour des pros.. 


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans L'image; ce qu'on en fait
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 22:37

J'ai très envie de vous le ressortir ce fantastique texte de Raymond Devos,

Oui, ça me prend généralement pendant le temps des oies. 

Vous savez bien, l'oie qui ouit..

""- L'ouïe de l'oie de Louis a ouï.

- Ah oui ?

-Et qu'a ouï l'ouïe de l'oie de Louis?

- Elle a ouï ce que toute oie oit...

-Et qu'oit toute oie? -

Toute oie oit, quand mon chien aboie le soir au fond des bois, toute oie oit ouah !ouah !"

Génial, je trouve.. 

mais revenons à nos moutons...

L'habitude.. Même les plus belles choses finissent par lasser..

Les fleurs, par exemple.. Quand tu as photographié cinq cent fois des fleurs de pommier, vient un moment où ça lasse..

Les oies, c'est pareil.. J'ai fait le compte.. je suis allé photographier ces volatiles 5 ans, et certaines années, trois fois. Ça fait donc presque 1400 photos.

j'ai fait une recherche sur google.  Cherché des images d'oies des neiges.. Ben savez vous.. on fait tous les mêmes.. Tous. 

Et pourtant, j'y suis retourné, avec l'envie de faire un peu différent. 

Première constatation bizarre.. toutes les photos d'oies des neiges ont un point commun.. 

Oie oie, elles représentent toutes des oies..  mais non autre chose: Elles sont toutes en format paysage.. toutes..

Donc pourquoi ne pas essayer en format portrait:

cadrage-5982web.jpg

 

Ou bien on tente de mettre un premier plan à son image:

cadrage-6052.jpg

 

Ou bien on tente n'importe quoi, et on se dit en voyant l'image.. eh, pas pire pantoutte...

cadrage-6088.jpg

comme toujours, vous pouvez cliquer

C'est étrange, vous ne trouvez pas, cette manie de vouloir se différencier des autres, ne pas faire comme eux. 

Qu'en pensez vous?

Demain, je vais vous montrer encore quelques images plus traditionnelles.. peut-être..


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 12:35

Encore une fois, rien à voir avec la photo.. seulement avec les cloches. 

Un souvenir d'adolescence qui aujourd'hui me fait vraiment rire. 

Je devais avoir 13 ou 14 ans. Nous vivions ma famille et moi dans un coin perdu de la Haute Savoie. À  Saint Jean d'Aulps.  Dans cette commune, il y a deux églises.  C'est de celle de La moussière que je veux vous parler. 

Je ne sais à quelle occasion, j'avais pu monter dans le clocher de  l'église avec le curé, l'abbé Bel. (rien à voir avec ce qu'ici on appelle "une bébelle").

Dans un clocher, il y a des cloches, des petites, des grosses. Et la visite ne devait pas être pendant le temps pascal, puisque les cloches étaient là...

Et le curé, m'expliquait que souvent les cloches portaient le nom de celui qui avait fait un don pour faire mouler l'objet.  Et tout fier de me montrer le nom que portait la plus grosse des cloches. Imaginez ma fierté.  Le même nom, Bouvet. Et pour cause, il semble que le donateur était un lointain Tonton.. 

Imaginez, j'allais enfin pouvoir être "intéressant".  Le lendemain, au collège Henri Courbet, il me fallait absolument raconter ça à tout le monde..  Ce que j'ai fait d'une façon sans doute inadaptée au résultat souhaité. 

En classe, tout fier, devant la classe entière, je leur ai assené ma découverte :

"La plus grosse cloche de La moussière s'appelle Bouvet".

Ça a déclenché un éclat de rire général.  Moi, je ne riais pas.. 

Aujourd'hui, ça me fait vraiment rire...

la-valette-010.jpg

Voilà l'église de la Moussière. C'est là que doit être encore la plus grosse cloche, à moins qu'elle ne soit à Rome...



Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 22:42

Faut que je vous raconte. Chen aerulescens, qui comme chacun sait est l'oie des neiges, (une vraie oie blanche) aime le québec. Un peu comme les québecois aiment la Floride.  D'ailleurs c'est pas loin de la floride qu'elle passe l'hiver.  Un peu comme certains québecois que l'on surnomme les "snow bird".

Donc généralement début avril, en route vers ses quartiers d'été, des régions artiques du canada, elle fait une étape pour se nourrir.  C'est un spectacle incroyable. Des oies par milliers qui envahissent des zones agricoles inondées au printemps.  Ça attire bien du monde. Ça doit faire au moins la 10e fois que je vais les photographier.. que ce soit sur la rive sud du st Laurent, dans la région du Lac St Pierre, à Baie du Febvre, ou sur la rive nord, dans la région de Berthierville. 

 

J'y étais ce matin, et je me préparais à faire les mêmes photos que d'habitude. Il y avait peu de curieux, mais des oies en quantité incroyable. 

Soudain, la totalité des oies s'est envolée. Le bruit des battements d'ailes était assourdissant.  Elles sont passées assez près.  C'était la première fois que j'en voyais autant.  

cadrage-6033.jpg

 

cadrage-6029.jpg             cadrage-6037.jpg

J'ai voulu laisser dans l'image des repères, pour montrer l'importance du vol.  Les images sont cliquables afin de les voir en plus grand et mieux pouvoir les compter.  Ah, pis attendez vous à bouffer de l'oie.. J'ai de la réserve pour un boutte..

 

Fantastique non?

Le plus drôle, c'est que Robert Marleau, que certains connaissent est allé au même endroit.. Mais lui, le chanceux avec le même objectif que moi, mais un doubleur de focale en plus.. 200mm x2x1.6 (rapport taille capteur/135mm), ça fait plus de 600mmm... on voit la différence, allez voir son site.



St Barthélémy,sortie 155, 40 ouest, Lanaudière, Canon 7D, 70/200mm f2.8L, Sigma 70/300.

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 00:01

Non, c'est pas juste. Pendant que certaines et certains en sont à photographier les cerisiers en fleurs,

(pas vrai Laurence?) "" nous icitte on a frette...  Et, non, ça nous console pas de voir les fleurs sur les autres blogs.. 

Pas  de mouche ni de vermisseaux.. Tout juste quelques bourgeons. 

Alors on va s'en contenter. Pas vrai?

 

cadrage-5552.gif

cadrage 5549                  cadrage-5556.jpg

Non seulement, il fait pas chaud, mais en plus, il ne me reste que 4 jours d'essai, pour Lightroom 4. C'est certain, ce sera le prochain logiciel que je vais acheter. j'aime beaucoup. 

 

Ah quel beau pays, le québec.. Mais consolons nous, le froid, ça rend les gens chaleureux.. 

Bonne journée. 


 


 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 20:59

Etre en beau fusil, Il parait que ça veut dire être en colère. 

On a découvert les 7e et 8e continents..

Ça n'a rien à voir avec la photogrphie, mais ça me tentait de vous en parler. Quand on a un certain âge, pour ne pas dire un âge certain, on peut facilement être déstabilisés lorsque l'on remet en cause ce que l'on a appris à l'école. Même en géographie.

Et pourtant, il va falloir revoir nos acquis scolaires. Il y a maintenant un 7e et un 8e continents.

Le 7e a été découvert dans le pacifique et le 8e dans l'atlantique nord.

Celui de du pacifique, qui l'on désigne par GPGP (Great pacific Garbage Patch) ou grande poubelle du pacifique mesure 3,5millions de km2 (presque 12 fois l'Italie),  est constitué de déchets plastiques accumulés là par les courants marins. On évalue à 750 000 débris de plastique au km2 et une profondeur de 30mètres.

Si la découverte de cette poubelle monstrueuse est récente, c'est qu'elle est située hors des routes de navigation.

Et maintenant, c'est le 8e continent qu'on annonce avoir trouvé, dans l'atlantique, un peu moins grand que le 7e est situé au large des côtes américaines. Pas loin du fameux triangle des bermudes.

C'est hallucinant.

J'entend déjà les sargasses,euh je veux dire les sarcasmes  :

"forcément, les américains...." , en fait ces deux poubelles récoltent et stockent ce que les courants océaniques entrainent..

http://www.alertes-meteo.com/cartes/courants-marins.jpg

 

Le pire, c'est le constat fait par des chercheurs qui ne comprennaient pas pourquoi la taille du 8e continent, n'augmente pas.

Simple.. Ce n'est pas parce que le plastique finit par disparaitre, les déchets deviennent seulement plus petits. Et savez vous où on retrouve parfois ces petites particules de plastique? Dans les poissons pêchés. "Quelle que soit leur taille, ils sont avalés par les poissons qui les prennent pour des méduses ou du plancton. « On a pêché au large de Sète des poissons dont l'estomac était tapissé de petits bouts de plastique. " article dans la dépêche.fr 

Effarant, épeurant même.

C'est assez paradoxal quand on y pense. L'homme se sent souvent seul, solitaire, impuissant à cause de son isolement.

Au point que souvent, il se refuse à poser un seul geste, même politique. En pensant que sa participation est vaine.

Pourtant sa "merde" est capable d'engendrer des océans de déchets.. On a l'impression que le petit sac de plastique que l'on jette n'a aucun effet.. et pourtant.

L'an passé, lors d'une marche dans le parc de la Mauricie, sur un sentier de 17km dit des "deux criques", j'ai croisé très peu de monde. Pas 10 personnes pendant les 7 heures de marche. Parmi eux, un couple de jeunes français en vacances. Bien sympathiques.. Ils marchaient en sens contraire de moi. Quelques minutes après les avoir croisés, au milieu du chemin un sac d'épicerie en plastique. Abandonné dans le chemin. C'est une partie du sigle du commerce qui m'a donné envie de le regarder de près.. Je n'arrivais pas à y croire.. Super U.. une chaine pas du Québec, mais de France. Super U.

Écoeurant..

Bon, c'était ma minute de chialage, je vais arrêter et aller faire des courses.. Envie d'aller acheter du poisson.. J'hésite entre poisson du pacifique ou poisson de l'atlantique..

ps, je suis revenu sans poisson, changé d'avis.. 

Je suis seulement revenu avec une photo..

cadrage-5679.JPG

 

Ribolo? pas certain... 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 23:17

La météo les rend confus.  Et il y a de quoi. 

Phil et Fred sont deux célébrités ici en Amérique du nord. Tous les ans à la même date, le 2 février, tout le monde est attentif à ce que font Phil et Fred.  Ce ne sont pas les Messieurs météo d'une quelconque chaîne de nouvelles. Non, ce sont deux marmottes..

Fred, c'est une Gaspésienne et Phil une américaine qui vit dans un joli coin de Pennsylvanie, à Punxsutawney ( répéter 10 fois pour la bonne prononciation...).

Le jour de la marmotte, Groundhog day, toute l'amérique du nord est en attente des réactions de ces deux rongeurs pour savoir si l'hiver va être encore long.  C'est semble t-il une survivance de traditions européennes. 

Dans les Pyrénées, en Bigorre, on disait qu'à la Chandeleur l'ours  sortait de la grotte où il hibernait, inspectait le ciel, et si celui-ci était dégagé, retournait dans son gîte pour quarante jours. Aujourd'hui ici, on parle de la marmotte qui voit son ombre.  C'est comme ça que des marmottes jouent les météorologues.   

http://nationalpostnews.files.wordpress.com/2012/02/phil2.jpg?w=620

Phil, c'est celui avec les moustaches mais sans lunettes..(photo National Post)

Pourquoi je vous parle de marmottes.. 

Parce que l'autre matin, coincidence, l'hiver semblait revenu,  ça me faisait penser que la météo est étrange parfois, et juste au bord de la rivière des prairies, je suis tombé sur elle..

cadrage-5576.jpg

Elle a dû comme moi, trouver qu'il faisait froid, et n'est pas restée longtemps le nez dehors et est rentrée dans son trou..

Alors comme, elle n'a pas daigné venir voir son ombre, il me reste qu'à vous ressortir une photo qui date de 2 ans. Dans un autre parc de Montréal.  Elle était moins fuyante.

cadrage-5587.jpg

 

Si vous voulez en savoir plus sur cette tradition du jour de la marmotte, vous pouvez aller ici..

 

Pis, Punxsutawney, vous avez réussi?? Oui, alors passez à Penetanguishene. Celui là, j'ai jamais été capable...

Bonne fin de semaine. 

Je me demande les cuisses de marmotte, c'est aussi bon que les cuisses de grenouilles? 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 01:15

Ce matin, en me  levant, la première chose que j'ai consulté, c'est la météo. Il semblait y avoir un beau grand soleil à l'extérieur. Et la météo annonçait -5 degrés.  C'était suffisant pour décourager quelqu'un de sortir faire des photos à 7 heures du matin. C'était sans compter sur un fervent de la perceuse dans la maison d'à coté. La perceuse, drill comme on l'appelle ici, c'est un bruit qui me dérange, je préfère le froid.. 

C'est comme ça que je me suis retrouvé à 7h20 au bord de la rivière des prairies. 

Et là, j'ai eu droit à un spectacle étonnant. Le froid avec l'aide des petites vagues sur la rivière avait, pendant la nuit, garni des herbes d'une parure bien photogénique.  

 

Dans la première photo, la lumière a comme allumé ces parures qui ressemblaient à ces garnitures de lustres en cristal. 

 

cadrage-5543.jpg

photo faite au sigma 24/70, à la focale de 24mm, 1/60e f11, et sous exposition de 2/3.

 

cadrage-5546.jpg

Celle ci est au 70/200 f2.8 canon, focale 200mm 1/500e  f6.3 sans correction d'exposition. 

Quand je pense que j'en ai croisé au moins 10 qui couraient comme des malades sans voir ça.. 

Beau, pas vrai? 


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 23:00

C'est une histoire bien triste. Rien que d'y penser, mes lunettes s'embuent, et ma pensée erre sans but.. 

(désolé, c'est nul, mais ça me fait marrer...) Bon sérieux. 

Je vais donc vous raconter l'histoire d'un couple  comme tant d'autres. Sauf que l'histoire est celle d'un couple de canards mallards ( Anas platyrhynchos). Comme tout le monde le sait le mallard n'est en fait qu'un colvert.  Colvert c'est l'appelation européenne, qui pour une fois est pas trop logique dans la mesure ou la cane colvert est brune. et n'a pas le col vert.  Bon passons. 

 

C'était la semaine passée, alors que la glace recouvrait encore une partie de la rivière des prairies. J'observais ce couple. Pensif. (Moi, j'étais pensif, pas le couple..)

 


Au début,  c'était amusant de les voir glaçiner (c'est pas juste? marcher dans un chemin, c'est bien cheminer..non?), ensemble.. prêts à affronter les obstacles de la vie.

 viecouple1.jpg

                                      --------------------------------------------------------

 

Lorsqu'une embuche survenait, Elle, courageusement, faisait face. Et surmontait l'obstacle avec courage

et opiniatreté (C'est impressionnant une cane opiniatre, je vous le dis.. )

viecouple2.jpg

                                    ------------------------------------------------------------

 

 

Lui, suivait, allait dans la même direction, et surmontait la difficulté à son tour. 

viecouple3.jpg

                                             ---------------------------------------------

 

Puis la vie du couple reprenait son cours tranquille, paisible. Les 2 regardant dans la même direction.

viecouple4.jpg

                                      ---------------------------------------------------

 

 

Puis le temps passait, le couple, Elle toujours devant semblait se diriger vers une plus grande difficulté. Sans doute rendus inattentifs par l'habitude, ils semblaient aller vers un cul de sac.   On voyait que Lui, semblait attiré par autre chose, tenté d'aller voir ailleurs....

viecouple5.jpg

                                           -----------------------------------------------------

 

 

C'est encore Elle qui prenait les choses en main et qui voulait amener leur couple sur une nouvelle voie. 

En surveillant si Lui suivait...

viecouple6.jpg

                                           -------------------------------------------------

 

Mais Lui, n'écoutant que ses pulsions, la queue frétillante, avait pris la direction d'ailleurs.. sautant la clôture...

viecouple8.jpg

                                              -------------------------------------------------

 

 

Et Elle seule, abandonnée, le regardait partir. Dévastée. 

viecouple7.jpg

Et la suite est étonnante.

Je l'ai entendue lui cancaner avec fureur "et elle a quoi de plus que moi, ta poule?"

C'était le 3458e épisode de la série "plus belle la vie"

 

Drôle, vous ne trouvez pas? 


 


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article