Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 23:23

On pourrait traduire ça par "Astheure, ça suffit" ou si vous préferez. "maintenant ça suffit"

Depuis bientôt 10 semaines au Québec, des étudiants de niveau universitaire sont en grève.  De manifestations en manifestations, on a l'impression que l'on s'enfonce dans un conflit dont personne ne souhaite voir la fin. Je parle là des parties impliquées, syndicats d'étudiants et gouvernement. En cause, au départ un refus d'un dégel des frais de scolarité.  Puis plus on avance, plus les revendications d'un des syndicats deviennent plus larges.  On sent des parties impliquées dans ce conflit qui manipulent les étudiants. Résultat, j'ai deux enfants qui sont touchés par cette grève, même s'ils ne sont pas d'accord. 

Mon propos n'est pas de dire que l'une ou l'autre des parties a raison et l'autre tort, j'ai mon idée, mais la garde pour moi.  Non, mon propos, c'est de relever quelque chose qui m'étonne beaucoup.  On dirait que la société est "trippeuse". Un trip c'est l'action d'aimer quelque chose.  Je trip ben raide sur mon 7D.  On a l'impression que le dernier trip à la mode, c'est de manifester. On manifeste pour n'importe quoi.  Comme si défiler dans la rue derrière des banderoles était un mode de réalisation personnelle.  je trouve ça bizarre.. 

Nous avons maintenant pratiquement chaque soir un manifestation. La police aux dires des manifestants est brutale, je la trouve très patiente.  Mes enfants, comme bien d'autres vont perdre une année de scolarité. 

J'ai ressorti des photos qui datent de bientôt 10 ans, À l'appel d'un groupement de lutte pour le droit au logement, Frapru, il y avait eu une manifestation au Parc Lafontaine, à Montréal. C'était mes débuts en numérique et j'étais allé passer l'après midi et une partie de la soirée à faire des photos parmi les manifestants.. 

Comme ce que je vois aujourd'hui, j'avais été frappé (pas par le frapru) par l'ambiance "party" dans ce rassemblement.  Je finis par ne plus comprendre.. Est-ce que 1789 était un Party? Est-ce qu'en février 1917, en Russie, c'était aussi le party? 

J'ai quelques photos, elles en me plaisent pas, mais j'ai envie de les montrer.. 

 

cadrage-5532.gif

"On fait quoi aujourd'hui?? et si on allait voir la manif au parc Lafontaine?: 

 

cadrage-5545-copie-2.JPG

"ça magane de manifester contre les "sties de proprios..." 

 

cadrage-5518-copie-1.jpg

""Une photo vaut milles mots.. ""

cadrage-5599-copie-3.JPG

La nuit va être chaude.. 

 

cadrage-5665.JPG

Sont ils concernés? Qui disait qu'un con cerné n'est pas forcément un imbécile en état de siège?

Là, vous devez pensez que je plaisante avec ça. Non, je suis franchement inquiet pour mes enfants et tous ces jeunes qui perdent du temps.

Bonne journée à toutes et tous

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 23:42

À l'image de ce qui se passe au Québec depuis quelques semaines. 

N'importe quoi. 

cadrage-6476.JPG

 

cadrage-6479-copie-1.JPG

 

cadrage-6477.JPG

Bientôt une semaine sans faire de photos, suis en manque.. 

Bonne journée à toutes et tous

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 23:36

Un homme rose est il forcément fleur bleue?

Vous aimez les paradoxes?

Moi, oui.

""Un paradoxe est une proposition qui contient ou semble contenir une contradiction logique, ou un raisonnement qui, bien que sans faille apparente, aboutit à une absurdité, ou encore, une situation qui contredit l'intuition commune. ""

Nous visons entourés, que dis-je cernés par des paradoxes.

Les paradoxes sont partout.

Tenez, au Québec, la fleur sur le drapeau et la devise sont paradoxales.

La fleur c'est le lys. Le lys de la royauté.

Et la devise c'est "he me souviens" (c'est avec l'accent de st horges de beauce).

Or, le roi de france, pendant que la colonie était attaquée par l'armée anglaise a laissé tomber les colons en 1759.

On devrait s'en souvenir, et pas prendre son symbole, me semble..

Un vrai paradoxe.

cadrage-5728web.jpg


À la place du lys, on devrait au contraire prendre le myosotis, dont la devise est "ne m'oubliez pas. forget me not, non ti riccorda di me.. et j'en passe.. ah j'ai oublié.. usisahau mimi, parait que c'est du swahili, c'est mimi, non?

Un autre paradoxe, lié au myosotis: l'homme rose. Vous ne connaissez pas?

Un homme rose, icitte, est un homme qui aide aux taches ménagères.

Quelqu'un a résumé la situation comme suit:

""Elles ont voulu l'homme rose pour partager les tâches;

Elles ont eu un homme rose pour finalement prendre leur liberté et vivre leur vie hors du couple.

Résultat l'homme rose elles n'en veulent plus...

Celui qu'elles veulent c'est le coureur des bois, brut, coureur et un rien macho...

Jusqu'à ce qu'elles se lassent ou veuillent avoir des enfants...

Et la boucle reprend... "

Franchement pas facile d'être un homme des fois.

cadrage-5738.jpg

Faut-il être homme rose?

Et pire, est-ce qu'un homme rose peut être fleur bleue?

Qu'en pensez vous? 

Les photos ne sont pas commej,aurai aimé, vous savez pourquoi? Parce que cette année, on vit entourés de parapluies.. Je me demande ce qui est mieux, parapluies ou paradoxes?

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 18:24

À Montréal, principalement, nous avons nos ruelles.

Bien différentes des petites rues d'europe.

À Montréal, une ruelle est une voie de desserte parallèle aux rues sur laquelle donnent les jardins arrière des maisons.

Il s'agit d'un élément caractéristique de l'urbanisme montréalais des années 1890-1930.

Selon l'auteur du guide Marcher à Montréal et ses environs1, la ville compterait 450 km de ruelles. http://fr.wikipedia.org/wiki/Ruelle_(Montr%C3%A9al)

C'est quelque chose que j'aime beaucoup. La ruelle vit l'été et parfois pas du tout l'hiver.

Le déneigement de ces accès n'étant pas à la charge de la ville de Montréal, bien souvent ces voies sont inaccessibles l'hiver.

5eme-avenue-montreal-h1k-3l.jpg

 Sur la carte google ci dessous, j'ai marqué en jaune la ruelle entre les 3e et 5e avenues dans le quartier Rosemont à Montrèal. 

 J'aime la vie dans ces endroits. L'été surtout.

C'est là que les gamins jouent.

C'est là que l'on entend la vie dans les maisons.

Toutes les cuisines sont tournées vers les ruelles. On se croirait un peu en Italie.

Même le linge qui sèche sur les cordes à linges renforce cette impression. 

_MG_6565.JPG

Une ruelle du quartier Saint Michel à Montréal. 

 

DSCN4544.JPG

Très souvent, les ruelles, ne sont pas déneigées en hiver. La ville n'étant pas responsable de l'enlévement de la neige dans ces accès. Dans certaines ruelles, comme ici entre la 1ere et la 2eme avenue à Montréal, entre Bellechasse et Rosemont, des habitants se chargent eux même du déneigement pour avoir accès à leurs garages qui n'ouvrent que sur la ruelle..  Ici, on voit une ruelle après un épisode de pluie verglacante.. 

cadrage-7702-copie-1.JPG

Une ruelle du quartier st Michel à Montréal. 

Ici, au québec, le printemps n'arrive pas avec les hirondelles. Mais avec le linge sur la corde à linge. Avant que les feuilles ne commencent à garnir les branches, le linge fleurit sur les cordes à linge. J'aime ça.  

Certains ne sont pas chanceux, il n'ont pas de ruelle.. Mais le linge donne un petit air d'italie au décor. j'aime vraiment ça. 

 

cadrage-6515.JPG

À propos, une pince à linge, ici ça fait rire.. on dit une épingle à linge.  Drôle, non? 

 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 23:57

 La terre est à l'honneur. C'est même une peu trop.

Je me demande si je préfère pas regarder le résultat des élections en france que cette marche soit disant pour la terre ici au Québec.

Ça ne regarde que moi, mais je vais finir par croîre que beaucoup de personnes célèbres (politiciens, comédiens, et autres exhibitionnistes) sont un peu comme les mouches à ..... attirées par les caméras..

Il suffit que l'on sache qu'à un endroit il va y avoir des caméras, pour les voir tous rappliquer avec leurs propres mobiles qui finissent par polluer l'idée première. Ça finit par être indécent.

 

Pourquoi histoire d'eau. Oh bien simple.

Ça rejoint un peu la même volonté de paraître.

Je veux parler du fondateur du Cirque du Soleil, Personnalité à l'origine d'un succès au niveau mondial dans le monde du spectacle.

Il a créé un fondation qui a pour but d'améliorer l'accessibilité à l'eau potable dans des régions défavorisées. Sa fondation c'est "one drop" (une goutte).

Sur le fond, je trouve ça louable.

Mais là je me pose la question de savoir quelles sont les vraies motivations. On évalue à 5millions de $ le budget par projet. Par exemple pour Haiti, le projet est de 5 199 700$ canadiens. http://www.onedrop.org/en/projects/projects-overview/Haiti.aspx

Mais il aurait dépensé 35 millions de $ pour faire un voyage dans l'espace, en principe pour promouvoir sa fondation. Ça fait 7 projets..

Mieux, toujours pour financer sa fondation, Mr Laliberté qui est un gros joueur de poker ( il aurait perdu en 2 ans plus de 20 millions de $) organise un gros tournoi de poker. Auquel naturellement il va participer. 22 joueurs, "droit d'entrée" de 1 millions de $. (ça fait l"équivalent de 4 projets) sauf que ce qui va revenir à la fondation est de 2.444 0004 ( un demi projet)..

On va me dire, qu'au fond, il n'était pas obligé de créer cette fondation et que ce l'argent qui y finit c'est mieux que rien.

Oui, sauf que les indignés, et j'en suis. diront qu'il est indécent que des personnes puissent perdre 20 millions de $ au poker alors que tant de gens crèvent de faim, de soif, et par manque de soins.

Voilà, one drop, ça m'énarve.....

À propos, avez vous déjà essayé de photographier une goutte? Je ne parle pas d'une goutte bêtement bloquée sur le dessus d'une feuille..

J'ai essayé avec une goutte de sève qui tombait d'une branche. On croit que la sève monte au printemps, et bien non parfois elle descend.. L'autre jour, le long d'une cloture, je repère une goutte qui brillait dans le soleil..

cadrage 6385

 

En l'observant, je me suis rendu compte que la goutte grossissait et finissait par tomber.

Je me suis mis dans la tête de réussir à photographier la goutte pendant sa chute. Je vous recommande l'exercice, c'est excellent pour les nerfs. J'ai fait pas mal d'essais et jamais réussi.

 

Le lendemain je suis retourné sur place, mais cette fois avec un trépied.

cadrage 6592

Ce jour là, plus le beau soleil, et du vent.. du vent.. Le mieux que j'ai réussi c'est celle là.

cadrage 6595

L'impression que la goutte en pleine scène de ménage est prête à quitter le domicile conjugal en disant "je retourne chez ma mer"

( chacun sait qu'une goutte de pluie, finit toujours par se retrouver un jour dans la mer)

Un peu décousu mon histoire, non?


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 22:58

Filius ante patrem, fils avant le père..

C'est presque une histoire d'âges

 Bon, alors parlons du tussilage.

""Le tussilage (Tussilago farfara) ou pas-d'âne est une espèce de la famille des Asteraceae . C'est une plante vivace à rhizomes. Elle est typique des sols instables riches en bases : terrains vagues et remués.

Elle fait partie des plantes pectorales les plus utilisées en phytothérapie.

Autrefois, appelée Filius ante patrem, le "fils avant le père1", parce qu'elle a la particularité de fleurir bien avant la feuillaison.""

 

 C'est très étonnant.

La nature au québec semble vouloir mettre les bouchées doubles.

J'ai photographié les premiers tussilages le 6 avril. Le 18 avril, 12 jours plus tard, certaines fleurs ont déjà semé toutes leurs graines. (savez vous ce que veut dire "graine" au québec??)

 

cadrage-6464-copie-1.jpg    cadrage-6473.jpg    cadrage-6469.gif

Trois générations, comme sur la photo suivante, de Steve Pyke

 

Pyke_ThreeGenerations.jpg

Avez vous des photos de 3 générations de membres de votre famille ensemble sur la même photo?


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 22:41

C'est la faute à Voltaire disait  Gavroche:

""Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire

Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau

Je ne suis pas notaire, c'est la faute à Voltaire

Je suis petit oiseau, c'est la faute à Rousseau""

On pourrait presque parodier ça:

" Je m'préoccupe de la terre, c'est la faute à Robert,

Parce qu'il le dit tout haut,c'est la faute à Marleau...  ""

Journée de célébration  de la terre.., le 22 avril, une de plus direz vous.

Entre les anciens combattants, La fête des mères, le jour de la femme, (chanceuses, certaines ont deux jours....) celle des pères, le jour de la jupe (chanceux les écossais) le jour sans autos.

On en passe et des meilleures.

Mais si je devais n'en garder qu'une, ce serait sans aucun doute le jour de la terre.

Pour une raison simple, ce n'est pas remplacable.. probablement unique.

Et faudrait y veiller un peu.

Vous croyez pas?

Je ne suis pas écolo, je ne suis pas du genre à manifester.

J'aime pas suivre les mouvements.

Mais. Robert Marleau en mettant sur son blog plusieurs articles sur ce jour de la terre me pousse à réfléchir.

Et si je l'aide à pousser d'autres à réfléchir, je me dis que j'ai contribué à ma façon.

cadrage-6325.jpg

J'ai souvent mis des photos sur mon blog qui montrent des choses liées à la pollution.

 La pollution de la terre, c'est beaucoup lié à notre consommation et ce qui m'interpelle c'est que beaucoup dans ce que nous achetons, (et jetons) n'est acheté que pour notre besoin de possession.

Si tous les automobilistes achetaient des autos en fonction de leurs vrais besoins, il est probable que la cylindrée des autos baisserait encore plus, mais comme on dit ici au Québec, "P'tite quéquette, grosse Corvette"..

Si nous nous posions la question suivante avant d'acheter quelque chose " J'en ai vraiment besoin??"

Qu'en pensez vous?

Les deux articles que j'ai "commis" dans ce blog et qui traitent de ce sujet:

- Les rues de Montréal au lendemain des grands déménagements.

  On jette aux "vidanges" même des caisses à recyclage..

- Un des bonhommes qui m'a fait beaucoup réfléchir.

c'est lui qui disait "tu achètes pas pour utiliser, mais pour posséder"

 

Et demain, si je ne change pas d'avis, je vais aller à la manifestation que Robert recommande. En éspérant que ce soit une manifestation pacifique, parce qu'en ce moment, dans les rues de Montréal, ce n'est pas le grand calme. Hélas

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 00:01

On m'a demandé: "Les bagues kenko, Kezako?"

C'est vrai que j'en parle assez souvent et ne me suis jamais posé la question de savoir si tout le monde connait. 

Alors, kenko, c'est koi? Ce sont des bagues. 

Mais rien à voir avec celles  que l'on met aux pattes des oies (blanches ou pas) pour les identifier

On peut qualifier ça de bagues de rapprochement.

Mais rien à voir avec ces bagues  que certains mettent aux doigts de l'objet de leur flamme pour obtenir un rapprochement.

Simplifions. Tout objectif en fonction de sa construction a une distance minimum de mise au point. Si je prend mon 50mm f1.8 je ne peux pas m'approcher de moins de 45cm d'un sujet à photographier si je veux qu'il soit net.

Les bagues de rapprochement ou bagues d'extension permettent de diminuer la distance minimum.

Et si je me rapproche d'un objet, il devient plus gros. logique, non?

 Il y a plusieurs sortes de systèmes permettant de se rapprocher du sujet, le soufflet ou les bagues.

Le soufflet dont on parle ici n'a rien à voir avec le soufflet que vous risques (messieurs) de vous prendre si vous vous rapprochez trop..

Voici donc, un kit de kenko

.090704014521953906.jpg

 

La ou les bagues se fixent entre l'appareil et l'objectif.

cadrage-0674.jpg   cadrage-0675.jpg

Une bague de 36mm montée utilisée sur le 7d avec un 50mm (photo de gauche) et avec un 70/200 photo de droite.

Selon les modèles, elles conservent les automatismes de votre boitier et sont disponibles pour en principe tous les réflexs.

Que dire de ce système?

-s'adapte à n'importe quel objectif (focales fixes ou variables)

-ne modifie pas la qualité optique de vos objectifs

-moins onéreux qu'un objectif macro. -moins pratique qu'un vrai objectif macro


-oblige à des changements de combinaisons des bagues pour obtenir ce que l'on cherche.

-fait perdre de la luminosité.

-le kit de kenko n'est pas pratique à transporter dans le K'way pour aller faire du kayak au Kénia ou au kazakhstan.

 

Dans le tableau suivant, j'ai utilisé le 50mm f1.8 de canon. vitesse 1/125e de seconde. et visé un même sujet.

 

configuration             diaphragme nécessaire         distance minimale

sans bague                          f10                                     0.45m

bague de 12mm                   f8                                       0.15m

12+20+36mm                       f3.5                                    0.05m

Remarque, l'utilisation avec un zoom comme le 70/200 procure un grand confort de mise au point et cadrage. 

 

Les photos suivantes sont faites avec au maximum 32mm d'extension et le canon 50mm f1.8 II

 

cadrage-6492.jpg

 

cadrage-6495.jpg           cadrage-6499.jpg

sensibilité iso =500, diaphragme f11, vitesse obturation 1/320e de seconde. 

 

Si quelqu'un connait le nom de l'insecte, ça m'intéresse, ça semble plus petit qu'un abeille domestique. 


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Parlons matériel
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 00:33

La lumière qui traverse, la lumière qui révèle. J'adore. 

Je suis persuadé que des messieurs sont d'accord avec moi, pas vrai?

Mais parlons photo et transparences. 

Je suis de plus en plus "addict" de mes bagues kenko, aucun rapport avec les bagues de ma bernache d'hier. 

Non, les bagues kenko, montées sur le 7d avec le 50mm f1.8, je suis vraiment étonné de ce que l'on arrive à faire. Sans doute qu'un vrai objectif macro, comme le Canon Ef 100mm F2.8 USM Is est probablement meilleur, mais autrement plus onéreux.. Alors je me fais plaisir avec ce que j'ai et des transparences.. 

 

cadrage-6377.jpg

 

cadrage-6365.jpg                   cadrage-6481.jpg

 

Qu'en pensez vous? 


Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Parlons matériel
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 00:16

C'est un peu inquiétant quand on y pense. 

Nous sommes tous numérotés. Ici, nous avons un numéro d'assurance sociale. Le Nas.

En France, il semble que vous ayez un  numéro de sécurité sociale en France (nom usuel), ou numéro d'inscription au répertoire des personnes physiques (abrégé en NIRPP ou plus simplement NIR) est un code alphanumérique servant à identifier une personne dans le répertoire national d'identification des personnes physiques (RNIPP) géré par l'Insee. 

Dans le fond, votre NIRPP ou NIR, c'est comme notre NAS (en plus pompeux, un peu. pas vrai?)

M'enfin, c'est à ça que je pensais l'autre matin au bord de la rivière des prairies, là où je venais de photographier des fossiles.  

Quand fendant l'onde de sa nage puissante (c'est beau non?), une outarde du canada vint accoster juste devant moi.  Pour un peu je me serais crû transparent, tant elle faisait peu cas de ma présence. 

J'ai profité qu'elle passait et paissait en paix (ça fait pas un peu lourd ça?), pour lui tirer le portrait. 

a_picasa3-6230.jpg

 

a_picasa3-6233.jpg

 

 

Lorsqu'elle est sortie de derrière les rochers, j'ai vu qu'elle avait quelque chose  à  la patte.. pas un fil, non une bague.

a_picasa3-6246.jpg

 

a_picasa3-6252.jpg

Quand je vous disais que nous sommes tous des numéros.. Allez savoir, un jour tôt outarde,(oui, je sais un peu facile..) nous serons peut-être bagués.. 

Où aimeriez vous porter ce numéro? Au cou comme les oies blanches, à la cheville comme les outardes? ailleurs??

Ps, elle était tellement près et semblait tellement peu inquiète qu'un  moment je me suis mis à douter  de ma propre existence.. Heureusement, j'avais ma carte de NAS pour me rassurer.

 

 

 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article