Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 14:01
À force de jouer à cadrer ma fenêtre..
Je ne sais plus où elle cadre le mieux dans le décor..

Jeudi je me suis baladé à Saint Ignace ( qui n'est pas le saint patron des coiffeurs....) de Loyola.
En plus d'une série de paysages, j'ai continué ma série à la fenêtre.

J'ai besoin de votre avis..
Quel est le cadrage que vous préferez?

         


Les images sont cliquables pour voir en grand..

Alors?
Laquelle préferez vous?
Pourquoi?
Vos critiques sont les bienvenues..

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 14:12
C'est un petit jeu auquel je me suis livré ce matin..

C'est la faute à deux citations. Des citations provenant de deux photographes bien différents..

Willy Ronis et Jean Loup Sieff.  Les deux  étaient photographes et sont décedés un mois de septembre.
Probablement les seules ressemblances.

Sans porter de jugements. 
Simplement pour voir et donner à voir.

Citations :

Willy Ronis:
"Alors là, je n’ai pas eu le temps de voir si j’étais bien sur l’infini et si j’avais le bon objectif. J’ai visé et j’ai appuyé. J’ai rarement eu le coeur aussi battant que sur le chemin du retour, jusqu’au moment où j’ai terminé le développement du film. Parce que je m’étais rendu compte que j’avais vécu un moment exceptionnel, et que si je pouvais en tirer une bonne image, ce serait vraiment un beau cadeau. Eh bien, je n’ai pas été déçu, ça a été un beau cadeau. J’ai eu de la chance.""

Jean-loup Sieff:
"J'ai toujours refusé le recadrage, par discipline personnelle, considérant que l'inscription dans un espace donné était aussi importante que ce que l'on photographiait. S'il faut recadrer, c'est que l'on était au mauvais endroit ou à la mauvaise distance, donc que l'image n'est pas bonne. "

Leurs photos. Inutile de vous dire qui a fait quoi.. C'est tellement évident..

Autoportraits :



Les nus




Les amoureux :













Drôle, non?

Bon d'accord, on peut me reprocher de manquer d'impartialité.
De ne pas être trés objectif..
On peut..
À propos d'objectif, je me demande ce qu'utilisaient Ronis et Sieff..
Vous le savez vous??





Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 13:45

Willy Ronis est mort.


Dans la nuit de vendredi à samedi, celui qui disait "la photographie c'est le regard" a fermé les yeux.

Encore célebré lors des dernières recontres d'Arles, Ronis faisait partie des tous grands de la photographie.

Extrait d'un article paru sur lui à l'occasion de la rétrospective à Arles"
"La rue, il y a un demi-siècle
Willy Ronis c'est la rue, il y a un demi-siècle. Photographier la ville était le début d'une expérience de liberté totale. "La photographie c'est l'émotion", "la photographie c'est un bouclier", "la photographie c'est l'étonnement" confie t-il à Marta Gili.
Il ne fait pas mentir un de ses adages: "La photographie c'est le regard. On l'a ou on ne l'a pas". 
Le temps d'une exposition, tout s'envole, sauf la sensation profonde d'être vivant. Quatre-vingt photos qui ne sont que de bons moments. Willy Ronis n'a plus d'appareil en bandouilière mais toujours ce regard acéré et cette émotion débordante. Pour être un photographe ne faut-il pas d'abord aimer les gens?"





Pour relire un article sur Monsieur Ronis:
http://fanatiques2numerique.over-blog.com/article-30822162.html

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 20:36

Un vrai choc.
Quand j'ai regardé  les photos de Connie Imboden pour la première fois.



L'impression de n'avoir jamais rien vu de tel.



Et pourtant comme l'impression que ces images me sont  familières.


Cauchemards?

Miroirs traversés?

Mondes parallèles? 


Difficile d'expliquer ce que j'ai ressenti.



Simplement envie de vous les montrer
 si vous ne connaissez pas.






















Le cheminement qui a amené Connie à créer ces photos remonte à son enfance.
Traduction approximative d'un texte trouvé sur internet"
"Le rêve était toujours le même. Elle était  emprisonnée sous la surface d'une vaste obscurité larmoyants, la noyade. Elle ne pouvait entendre un martèlement, comme un tambour ou un battement de coeur, de plus en plus fort et plus proche. Elle ne pouvait plus respirer, ne pouvait pas crier, ne pouvait pas faire autre chose que sentir. Et ce qu'elle a ressenti la peur.  la couvaison des eaux de son cauchemar de l'enfance."


Les images sont troublantes.
Rien n'est le fruit d'un quelconque traitement à l'ordinateur..
Seulement, la photographe au fond d'une piscine et les modèles en partie immergés. 



 


Son site. Après les photos allez voir, la vidéo qui montre sa façon de travailler.

http://www.connieimboden.com/MainPage.html

Sur ce site, beaucoup d'image sont visibles en grand format
http://ddo.posterous.com/connie-imboden


Un long texte  qui explique beaucoup.
http://www.pub.umich.edu/daily/1999/sep/09-27-99/arts/arts5.html


et le même traduit ( par google.. (my tailor is rich, but my english is poor)

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&js=y&u=http://www.pub.umich.edu/daily/1999/sep/09-27-99/arts/arts5.html&sl=en&tl=fr&history_state0=



Qu'en pensez vous?  Connaissiez vous cette artiste?

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au féminin
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 14:08

 

Vous en avez tous en entendu parler. 

Loubna Ahmed Al-Hussein.



Une femme Soudanaise condamnée dans un premier temps à 40 coups de fouet pour avoir porté une tenue indécente..
Lisez:
"La journaliste soudanaise Loubna Ahmed Al-Hussein est en prison après avoir refusé de payer une amende de 200 $ à laquelle elle avait été condamnée lundi par le tribunal de Khartoum.

« Je ne vais pas payer l'amende, je préfère aller en prison », avait déclaré Mme Hussein à l'AFP, juste après sa condamnation. Elle a écopé d'une amende, alors qu'elle risquait 40 coups de fouet pour avoir porté un pantalon, une tenue considérée comme indécente par la loi soudanaise.

Loubna Ahmed Al-Hussein faisait partie d'un groupe de 13 femmes arrêtées début juillet par des policiers dans un restaurant de Khartoum pour « tenue indécente », une référence au pantalon large et la longue blouse qu'elle portait.

Dix de ces femmes ont été condamnées à une amende et ont reçu des coups de fouet, mais Loubna Ahmed Al-Hussein a décidé d'aller jusqu'au procès pour en faire une tribune contre l'oppression de la femme par le régime islamique soudanais.

Plusieurs personnes ont exprimé leur appui à la journaliste, notamment dans sa campagne publique pour abolir une loi controversée, qui prévoit une peine maximale de 40 coups de fouet pour quiconque « commet un acte indécent, un acte qui viole la moralité publique ou porte des vêtements indécents ».

Les pantalons sont considérés comme indécents dans la stricte interprétation de la charia, la loi islamique adoptée par le régime de Khartoum depuis le coup d'État militaire conduit par le président Omar El-Béchir, en 1989.

Radio-Canada.ca avec
Agence France Presse et Associated Press
"




En fait ce n'est pas de cette femme dont je voulais vous parler,
mais d'un photographe "free lance" Eric Lafforgue.

Quel rapport avec la femme au pantalon? 

Je vous explique..

J'avais mis en favori l'adresse de ce photographe, je pensais pouvoir m'en servir pour un article sur ce blog.. 
Il fait des photos  dont de trés très beaux portraits.


Sur son site, il y a un portfolio qui regorge de pays très éxotiques..
Et des portraits, des regards étonnants..


Pourquoi ce matin fallait-il que j'aille dans l'album "soudan"? 
Sans doute à cause des nouvelles récentes sur Loubna..


Et là, surprise. Contrairement aux autres albums..
Un seul visage vivant..
Tout le reste n'est  que des ruines.. des ruines..


Faut-il voir là un hasard?
Qu'est-ce qui a influencé le photographe pour qu'il ne porte attention qu'aux vieilles pierres? 
La  liberté en ruines?

http://www.ericlafforgue.com/sudan.htm
Je vous laisse avec cette question, et si vous avez la réponse... allez y.. donnez la..

http://www.ericlafforgue.com/

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 14:36
Ça a commencé ce matin..
Je cherchais une photo dans mes "archives".. et je suis tombé sur ça...

C'est une photo que j'avais fait dans la cour arrière d'un brocanteur de la région.
Des panaches d'orignaux abandonnés..

Il n'en fallait pas plus pour qu'une chanson me revienne en tête..

Buck de Richards Desjardins..

J'aime beaucoup ce bonhomme..
J'aime beaucoup les chasseurs d'mages
Pas trop les chasseurs..
comprend pas..
mais bon...

Je n'ai pas trouvé sur le net une vidéo de cette chanson avec un son correct..

alors voilà les paroles....avec quelques images..

 

Buck

Richard Desjardins

 

À part que’que frappabords  J’ai passé un bel été

Les yeux d’in nénuphar

 Pleins de prospects, plein de beautés

C‘est tellement vrai que même des fois Le soleil voulait même pas se coucher


 

La criss de paix, oh ya La vie rêvée, oh yé

    

Je pourrais jaser longtemps

Mais j’en train de mourir au bout de mon sang.

         

Une autre histoire d’amour Qui finit mal, comme dans le journal

 

Ça commencé le printemps passé

 En regardant les oiseaux s’apprécier

 

C’est beau la solitude, mais comme on dit À deux, c’est mieux.                      

 Justement y en a une Qui brette dans le coin, une belle grande brune

Ces beaux yeux si mouillés

Que, quand je la vois Je passe proche de m’neyer

 

       

In’t’installer sur le p’tit lac, à côté

Avec ses p’tits, célibataire


 (jeune orignal (sais pas si c'est un gars ou une fille.....) du zoo de st félicien ( un zoo génial.. les animaux sont en liberté, et les visiteurs dans un train-cage.....))


Moi, j’men mêle pas J’saurais même pas quoi faire

 

À toé matin, 8 heures moins quart Je passes là par hasard,

J’la vois de loin « Besoin de rien ?

c’pas grave, je r’passerai d’main

 

                                                             

 

En attendant, moé j’tape la trail 

Est là pour ça, si t’as besoin d’aide »

     

                                          

Un beau matin, à m’lâche un call : À m’dit : « T’aurais tu çà, une belle quenouille? »

Moé, j’me suis dit :  à c’charche un mâle Rien que dans sa voix, je sais qu’à mouille

J’saute dans l’eau, j’sus propre, propre, propre Reste pu rien qu’à m’shiner la petite couille

De temps en temps, un p’tit frotte, frotte C’te patente là, faut pas qu’à rouille                   

En rut pour le bonheur Pis on sait jamais p’t’être même pour la grande  chatouille

 

Ti pas, ti pas, ti pas,  cré moé tu, J’men vas par là Ti trot, ti trot, ti galop                                   

Mon p’tit coeur léger comme un mashmallow Y a du fun dans ma cabane                                                  

D’la boucane dans le shack Pis moé, j’trippe comme une banane

                      

Gros galop, j’ten overflow Le ciel est blue, ma vue est floue

J’sus, j’pus, j’ai pu où chu rendu

            

Tout à coup, j’entends des voix On dirait ben qu’es pas tut seule

Que c’est que je fais, j’y vas pareil J’sors du bois, que c’est que je vois

Un type, non c’est pas vrai Sa 303 braquée drette dans ma face

 

Pis bang, bang,  faut que je m’éfface Faut que j’débarrasse

Me vire de bord, me pogne d’in branches

Pis j’m’accroche le panache



 

Nous, pauvres cervidés Quand on aura des chars                               

On fera des défilés Sur la 3ième à Valdor





 
On posera sur nos capots
Des têtes coupées de chasseurs                                            

Pis on laissera leurs cerveaux
 Chesser dans l’congélateur

 

Étonnant, non??



Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 13:36
Je vous avais dit que je souhaitais vour reparler de ce photographe américain...

J'ai en tête une question qui me tracasse par rapport à son travail photo. Surtout par rapport à un travail su la maladie de sa femme. Cancer. Et surtout une question en particulier. On y reviendra.

Ce matin, le post sur Richards sera plus ludique, léger même..

Imaginez ma surprise.. Je viens d'apprendre que ce photographe très connu est sur "Face Book"
Oui surpris.. Je n'imaginais pas qu'une personne aussi connue se retrouve sur ce site dit "de socialisation"

J'ai pris du plaisir à visiter sa page.. Voir les photos qu'il a mis de lui.. Rassurez vous, il a été très économe, et on peut comprendre.


D'après sa page, il aurait 1036 fans...Ça fait peu d'après moi... mais tout le monde ne va pas sur facebook..

Ce qui est plus amusant à parcourir,  ce sont ses "pages préferées".. Y voir des photographes tels que Cartier-Bresson, Robert Frank ou Salgado, c'est pas surprenant.. mais des pages sur équipe de hochey ( Flyers), et des sites sur la pèche à la truite, c'est plus drôle..

Dans le fond, il est comme moi.. Eugène... (oups non, je suis comme lui.....) enfin presque.. lui il a du talent..

Visiter sa page..
http://www.facebook.com/pages/Eugene-Richards

D'après vous... est-ce qu'il "twitte" ??
Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 14:12


En parlant de ma fenêtre  quelqu'un avait parlé de Magritte..


Toîle de Magritte intitulée "la condition humaine"

J'ai eu d'en savoir plus sur ce peintre..
Logique. Je connaissais un peu. Mais vraiment un petit, un très petit peu..

  Le merveilleux de l'internet c'est de mettre à notre portée une multitudes d'infos ( à trier naturellement...).   et surtout de suivre des chemins qui s'apparentent à une école buissonnière...
En cherchant du Magritte, j'ai trouvé du Johansson.
Un photographe qui lui est réellement influencé par René Magritte et qui utilise Photoshop pour créer des images totalement surréalistes..

Erik Johansson, jeune photographe suédois agé de 24 ans.
Il a commencé à utiliser un appareil photo numérique à l'âge de 15ans.
 Passé au réflex depuis seulement deux ans, il travaille les images avec photoshop pour créer des images qui sont de vrais délires.


 Conformes à la  définition que donne André Breton du surréalisme:

"automatisme psychique pur, par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale ".







Autodidacte en photo autant que pour la maitrise de photoshop, il dit :


J’ai presque tout appris par moi même. Je pense qu’il ne faut pas hésiter à essayer des choses, à expérimenter, vous apprendrez réellement lorsque vous vous approprierez l’ensemble des outils à disposition.

Il y a aussi de nombreux et très bons tutoriaux sur internet. J’utilise uniquement Photoshop comme logiciel, je ne pense pas qu’à l’heure actuelle un autre logiciel puisse le concurrencer.







- Combien de temps passer vous pour une photo?


Cela peut varier énormément selon la photo, mais cela prend de plus en plus de temps car je deviens de plus en plus pointilleux sur les détails. Dans un premier temps je dois prendre le temps de trouver les bons endroits pour les photos. Retoucher une photo prend habituellement près de 10 heures!







Il dit avoir été influencé  par Magritte, mais aussi M.C Escher et Salvador Dali.

Lorsqu'on lui demande où il trouve son inspiration, il répond:
- Où puisez-vous votre inspiration?
C’est une question délicate car je n’en suis pas sûr. Je peux m’inspirer de n’importe quel lieu, d’un bus, d’un lit, et plus je travaille avec Photoshop et plus je réalise ce qu’il peut être fait. Je regarde beaucoup de photos sur le net et c’est aussi une source d’inspiration pour moi. Lorsque j’ai une idée j’essaye de l’écrire ou d’en faire une esquisse aussitôt que possible afin de ne pas l’oublier.




Son conseil à tous ceux qui "galèrent" avec les logiciels de retouche est plein de sagesse.. :
 N’ayez pas peur d’essayer et de tâtonner, c’est la meilleure façon d’apprendre je pense! Plus vous travaillerez sur ce logiciel, plus les possibilités s’ouvriront à vous afin dee réaliser de nouvelles idées.

Son site:
http://www.alltelleringet.com/

Une partie de ce post est tiré de l'adresse suivante.. À visiter.. plein de bonnes choses.. .
http://blog.photo-scope.fr/interview/photographe/erik-johansson-1800.html#more-1800

 

 


Qu'en pensez vous?
Est-ce de la photo?
Personnellement, j'adore l'humour, la création totalement libre..  Ça doit être mon cotè ado attardé... non??

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Des sites à voir
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 15:05

Eugène Richards



Le connaissez vous?
Personnellement, il y a peu je n'avais jamais entendu parler de lui.

Une femme, photographe amateur , a attiré mon attention sur ce photographe. 

Elle  a eu la chance de passer du temps à Arles, aux Rencontres..

Elle me disait de lui : "un très grand".

J'ai cherché, j'ai trouvé. Un peu sous le choc, mais on en reparlera sans doute.

C'est vrai, un Grand photographe.

Qualifié aux États-Unis d'activiste social, il utilisait le noir et blanc pour des images dures. Comme celle-ci.


 


 

Puis il est venu à la couleur pour un livre "Blue room" 
Des images qui parlent d'un rêve brisé.
Les Grandes Prairies du Dakota du nord.
Des "Prairies vides" et des images pleines.
J'aime beaucoup. 



Pendant trois ans, Richards a sillonné les grandes plaines et cherché les traces de vie dans des villes, des maisons abandonnées.  On ressent à la lecture de ces images ce trouble que tout le monde a déjà ressenti devant une maison

abandonnée.  Ce besoin d'en savoir plus sur ceux qui y vivaient.





Quelques extraits de textes qui accompagnent les photos. (traduction perso

approximative.. ) 

"Nuages de poussière dans des yeux bleux. Plusieurs poupées dans le garage..

Pas loin, un "marcheur " pour enfant en plastique rouge.  Quelques nouvelles découpées dans le journal et qui notent la naissance de Jolène Mélissa, le premier enfant, le 6 octobre.  Un autre qui parle de la vente de la première

"holstein" pour 250$...  Plusieurs fragments de rêves proche de la petite maison aux cadrages blancs et de la grande ferme rouge.
Beaucoup de maisons abandonnées ont leurs poupées blondes aux yeux bleux..


"des vagues successives d'humanité se sont brisées dans les hautes plaines du Dakota du nord. Des indiens à cheval  vivaient d' un rêve de liberté et de bisons jusqu'à ce que l'armée et les chasseurs détruisent leur monde.  Pendant plusieurs décennies au début du l9e des comptoirs de fourrures ont prosperé jusqu'à ce que les animaux et les marchands aient disparu à leur tour.
Pendant trois ans, dans les années 1880, un royaume de bovins se précipita dans un cimetière de bisons jusqu'à ce que le blizzard et la sécheresse raménent  tout le monde à la réalité"

C'est un peu ce que le livre veut raconter avec les images de maisons

abandonnées.. Des rêves de lendemains qui finissent par se briser.  "Ils ont

passé la charrue en espèrant que la pluie suivrait.. elle n'est pas venue"

 

http://ngm.nationalgeographic.com/2008/01/emptied-north-dakota/richards-photography



Promis on en reparlera de Monsieur Richards.
Certain disent de lui qu'il donne dans le "misérabilisme"
Qu'en pensez vous?


 

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au masculin
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 13:49
Elle était de sortie hier.. Direction la région de St Donat..

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais elle perd ses vitres.. la povre..
Si je vais chez le vitrier, il va me prendre pour un fou.. Croyez pas?

Les herbes floues en haut à gauche c'est voulu... le vent..



Promener cette fenêtre m'a fait prendre conscience de bien des choses.. C'est assez surréaliste..
Exemple: La photo c'est du cadrage..  ça logique..
Mais une fenêtre aussi c'est du cadrage.. la preuve dans une revue technique:

""Le cadrage de boiserie sert aussi à tenir le cadre bien en place en plus du décor de la fenêtre""

Le pire, je vous assure c'est de cadrer le cadrage d'une fenêtre dans le cadre d'un décor. Si si.. Ça m'a réappris  à
réfléchir..   Réfléchir à cadrer le cadrage de façon à ce que la lumière ne réflechisse pas sur le seul carreau restant dans le cadre du bas...

Me demande si la prochaine fois, ce n'est pas un miroir que je vais promener..
J'y réfléchis..

Vous en pensez quoi??
Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Regarde ce que j'ai vu
commenter cet article