Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 23:27

Si si, vraiment belle la sittelle.

Il n'y a pas si longtemps, je ne la connaissais pas.

Jusqu'à ce que, parti pour photographier des mésanges,j'ai fait connaissance de ce drole d'oiseau..

escarg-4464.jpg

Presque toujours la tête en bas, un bec fin et recourbé vers le haut.. Pas facile à photographier, elle monte et descend le long des troncs en tournant autour, un peu comme un écureuil, mais en plus rapide. Un peu hyperactive la pauvre. Ne tient pas en place. 

Mais tellement  amusante. 

j'ai fait des recherches pour en savoir plus.  

Il y a plusieurs sous espèces de sittelles.  La mienne, enfin la notre, celle d'icitte..

C'est la sittelle à poitrine blanche. Sitta carolinensis, qu'il ne faut pas confondre avec la sittelle à poitrine rousse.. Sitta canadensis.  qui comme son nom l'indique est bien d'ici

Curieusement nos petits cousins de l'ancienne France ont aussi une sitelle. qui resssemble beaucoup à canadasensis, poitrine rousse, et trait noir sur l'oeil, mais elle c'est Sitta europaea. qui comme son nom l'indique n'est pas d'ici..

Détail amusant, nos petits cousins de france, ont donné un "surnom" à la leur.. sitta europaea.. Torchepot.. 

La sittelle à poitrine blanche est monogame. Les couples restent unis toute l'année, jusqu'à la mort ou la disparition de l'un des deux partenaires. La parade nuptiale comprend des chants nuptiaux par le mâle, et des offrandes de nourriture à la femelle. Quand un couple est en train de creuser un trou, les partenaires se félicitent l'un l'autre. Le mâle travaille avec empressement, enlevant les débris d'écorce ciselés par la femelle. Il se pavane autour d'elle, et piaille dans le trou, ou voltige autour d'elle. Et tandis qu'elle couve les œufs, il la nourrit et prend soin d'elle.

Sitelle torchepot.. "Le nom Torchepot provenant de deux mots: "torchis" et "pot". Le premier lui vient de son activité de "maçonnerie", en effet la sittelle utilise son bec comme une truelle pour rétrécir à sa mesure l'entrée de la cavité d'arbre ( naturelle ou creusée par un pic) ou de mur où elle fait son nid, en fabricant un torchis avec sa salive et de la boue. "Pot" vient du fait que les nichoirs était des "pots à oiseaux". (selon Corif.net)

escarg-4475.jpg

J'ai appris des choses amusantes à propos de la sittelle à poitrine blanche. 

"La sittelle à poitrine blanche est monogame. Les couples restent unis toute l'année, jusqu'à la mort ou la disparition de l'un des deux partenaires. La parade nuptiale comprend des chants nuptiaux par le mâle, et des offrandes de nourriture à la femelle. Quand un couple est en train de creuser un trou, les partenaires se félicitent l'un l'autre. Le mâle travaille avec empressement, enlevant les débris d'écorce ciselés par la femelle. Il se pavane autour d'elle, et piaille dans le trou, ou voltige autour d'elle. Et tandis qu'elle couve les œufs, il la nourrit et prend soin d'elle." (selon wikipédia).

On peut donc dire, que le mâle  sittelle à poitrine blanche est un "homme rose"

escarg-4467.jpg

 

Alors, les trouvez vous belles mes sittelles?  Toi aussi, Telle?


Partager cet article

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article

commentaires

brigitte 20/11/2012 17:18

t'as remarqué comme c'est apaisant de photographier les oiseaux ?
en tous cas de les voir ici aussi

bruno 19/11/2012 23:35

Un bien bel oiseau que j'ai aussi eu la chance de découvrir en début d'année: http://voyage-nature.over-blog.com/article-la-sitelle-torchepot-102385303.html

Véro 19/11/2012 20:30

Waouhhhh, quelle série ! De superbes portraits de ce bel oiseau que j'ai aperçu de très loin un jour (et que je n'ai jamais revu depuis).
Bonne soirée

solange 19/11/2012 20:18

Quelles belles photos.

JMS* 19/11/2012 03:50

Un régal cette sittelle..merci pour toutes les informations que tu nous apportes chaque fois et qui nous permette d'en savoir davantage. C'est un plaisir de venir chez toi, je suis toujours
émerveillé...