Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 13:27

Titre étrange, pas vrai?

C'est tiré d'un article récent, qui parle d'un film que j'ai bien envie de voir.

My little princess, le film de Eva Ionesco.

Ionesco, vous connaissez bien sur.

Irina, c'est la maman d'Eva.

Irina, c'est la photographe aux portraits fantastiques.

 

eva3

Comme celui-ci.

Mises en scènes baroques, déjantées.


Eva, c'est la fille.

Celle qui lorsqu'elle était encore enfant devait poser pour sa maman.

C'est surprenant, génant..

My little princess, raconte cette histoire dérengeante d'une mère photographe qui vend des photos de sa fille.

eva1     

Cette photo a été recadrée pour éviter une fermeture de mon blog.... 

 

eva2


Des photos qui aujourd'hui vaudraient la prison à n'importe qui.

 

" "Le scandale était des deux côtés, il y avait l'offre et la demande", résume Eva, croisement douloureux entre une époque qui ne parlait pas de pédophilie et une mère obsédée par l'image."

Eva raconte : ""Cela a commencé avec des fleurs. Puis on est passé aux photos rituelles, aux masques, aux poses renversées, alanguies, le décor s'est chargé, c'est devenu un bordel macabre, baroque, très mode, avec des miroirs, des tentures." Récupérées aux puces, les robes sont magnifiques, mais les dentelles la grattent : "Le sublime devenait horrible." Puis, un jour, on passe aux photos nues, jambes écartées. "Parce que tout le monde aime te voir nue, répétait ma mère. Parce que c'est de l'art." À l'âge où les petites filles jouent à la poupée, Eva Ionesco est la poupée."

Le film qui vient de sortir serait une tentative d'Eva Ionesco de mettre quelques points de suture sur une cicatrice jamais refermée.

On peut se poser la question de savoir si c'est en étalant que l'on exorcise les plaies.

Je me demande moi, si tout cela ne vient pas de ce phénomène étrange lié à la photographie.

Avez vous remarqué?

L'oeil collé au viseur, on a souvent l'impression d'être en marge, déconnectés de la réalité.

Etait-ce le cas d'Irina Ionesco ?

Pensez-y.

 

Vous pouvez lire l'article dont j'ai utilisé les extraits ici 

 

Pour voir plus de photos d'Irina Ionesco

 


Partager cet article

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Photographes au féminin
commenter cet article

commentaires

yveline 21/01/2012 17:06

troubles
mais remarquables

dominique bouvet 22/01/2012 13:39



Oh oh, tu es remontée loin.  Oui, remarquables photos, c'est vrai.



dominique 02/07/2011 15:33


suis content que ça vous plaise.


tévi 02/07/2011 14:59


contente de vous découvrir. ça transpire le CHARME.