Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 23:16

Lorsque l’on va voir la colonie des fous de bassan de l’île Bonaventure, on est naturellement en admiration.

Voir ces magnifiques oiseaux se jouer du vent dans les airs, les voir si patauds au sol, fait oublier une autre réalité.

Une évidence qui bien vite saute aux yeux.

_MG_2166.jpg

Le nombre élevé de jeunes morts ou mourants au milieu de la colonie, choque.

Au retour  de l'ïle, après des recherches sur internet, on se rend vite compte en cherchant un peu que cette situation est anormale et inquiète les scientifiques.

Normalement, le succès de reproduction de cette colonie est de 50 à 70 %.

En clair plus de 50% des oeufs couvés vont donner des jeunes capables de voler.

En 2012, il n'a été que de 8 %.

Tout le monde cherche des explications, d’autant que le phénomène semble récent.

 

_MG_2374-copie-1.jpg

La population de la colonie de lîle Bonaventure est passée d’un peu plus de 35000 individus à la fin des années 70, à plus de 100 000 à la fin des années 2010.

On évalue qu’en 2012, la population a régressé de 20%.

 

Les hypothèses avancées sont nombreuses.

Certains accusent une pollution à la suite de la catastrophe de Deap Water Horizon en avril 2010 dans le golfe du Mexique (les fous hibernent dans cette région).

D’autres accusent une élévation de la température des eaux du golfe du Saint Laurent. On sait que les fous de bassan se nourrissent principalement de maquereaux.

À cause d’une élévation de la température de l’eau, les maquereaux descendraient pour trouver des eaux plus froides, échappant ainsi aux oiseaux, incapables de descendre en dessous de 20 mètres.

On a constaté ces dernières années que les fous de l’île vont jusque dans la région de la Minganie (là ou la température de l'eau est plus basse que celle de la pointe de la Gaspésie)  pour trouver de la nourriture. La distance ne leur permettrait pas de nourrir convenablement leurs poussins.

_MG_2303.jpg

Cette situation donne à réfléchir.

On cherche des raisons alors qu’à une époque pas si lointaine les fous n’étaient que 35000..

Pourquoi la population a t-elle explosé ainsi?

Où se trouve la normale?

Et le plus étonnant, c’est la conclusion d’un texte que j’ai trouvé

« En moyenne, 100 000 personnes empruntent chaque année un bateau d’excursion pour aller à l’île Bonaventure et 60 000 d’entre elles débarquent sur l’île. Et le spectacle est impressionnant ! Il serait fort dommage que ces magnifiques oiseaux disparaissent. Ce serait non seulement une perte pour la biodiversité mondiale, mais aussi un dur coup à l’industrie touristique de la Gaspésie ! »

Qu'est-ce qui est le plus grave? que les fous désertent l'île Bonaventure ou que ce soit les touristes qui à cause de ça désertent la Gaspésie?

 

Bonne journée à toutes et tous.. 


Partager cet article

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article

commentaires

Carole 15/09/2013 23:02

Cela interroge, et inquiète en effet. Pourvu que ces "fous"-là ne paient pas pour les fautes de ces vrais fous que sont les humains !

dominique bouvet 16/09/2013 14:49



c'est inquiétant, c'est vrai.  Mais les oiseaux sont sur terre depuis avant les humains, et le seront encore après.. Non?



JMS* 12/09/2013 04:44

Les arguments sont choquant en effet, je trouve lamentable que l'on puisse raisonner ainsi.
Les Fous méritent d'être protégés, comme tout autres espèces d'ailleurs... le tourisme en Gaspésie doit passer au second plan, à mon humble avis.

Michaela 12/09/2013 04:13

C'est en effet incroyable qu'ils soient passes de 35000 a 100000. Ils ne sont pas en surpopulation ? Mais faudrait pas non plus qu'ils disparaissent car 8 pour cent seulement de naissances cette
annee, c'est tres peu !

Pat Photographies 11/09/2013 21:08

Oui et ceux là , plutôt difficile de les enfermer ;-)) MDR

Lannic 11/09/2013 18:41

J'imagine qu'il y a autre chose que les fous à voir en Gaspésie.
Mais j'ai du mal à croire que ces fous puissent se "volatiliser" totalement d'ici peu.
Et puis les scientifiques n'ont pas toujours les réponses à tout ce qui se passe sur notre planète.
Une chose est certaine par contre, c'est que tu nous a régalé avec de belles photos de ces fous lors de tes récentes séries.