Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 23:24

Je pensais que la langue française avait des mots pour tout. 

Il y a "entre chien et loup" pour le moment où le jour bascule dans la nuit. 

Mais entre l'été et l'automne, comment appelle t-on ça?

C'est un moment bizarre. L'été semble fatigué, l'automne pas encore vraiment là.

Il faut chercher pour avoir un avant-gout  "des couleurs".

 

elportebonheur-2475.jpg

 

Les sauterelles ne savent pas encore ce qui les attend. 

elportebonheur-2468.jpg

 

Et, moi, je fais n'importe quoi. Des petits riens.  

elportebonheur-2507.jpg    elportebonheur-2492.jpg    elportebonheur-2508.jpg

 

Il fait déjà nuit avant 8 heures le soir..  Vous aimez ça? 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article

commentaires

Evelyne, Tout Simplement... 16/09/2012 22:55

je pensais aussi à l'été indien... mais ce n'est pas ça.. Moi j'ai trouvé des sujets ces jours-ci ! Les journées du patrimoine ! Ca change des fleurs et des paysages campagnards..

dominique bouvet 17/09/2012 14:11



Ah, une photographe ne manque jamais de sujets.. c'est ça le bonheur.. 



Patricia Cugnod 16/09/2012 09:04

je trouve cette saison qui n'en est pas une un peu trsitoune.. pas encore l'automne flamboyant et c'est fini les belles lumières de l'été....
bon dimanche.

dominique bouvet 16/09/2012 13:20



et la lumière qui se fait plus rare.. bah, seulement 8 mois et on est en été de nouveau.. 



Patrick 15/09/2012 23:20

Un bon moment à savourer tes photos ! j aime beaucoup

dominique bouvet 16/09/2012 13:33



Merci pour le compliment, à bientôt



chantal 15/09/2012 19:04

NOn, je ne connais pas d'expression pour cette période transitoire... biz du soir

dominique bouvet 16/09/2012 13:37



arrière saison, peut-être.. bon dimanche Chantal



telos 15/09/2012 18:59

le règne de la lenteur.la nature comme en attente.une douce léthargie.j'aime

dominique bouvet 16/09/2012 13:39



oh, non, dis moi, tu ne vas pas hiberner quand même..