Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 22:50

 

On va parler de siffleux. 

Bon, ça commence mal, pas encore 10 mots, et il faut déjà expliquer..

Voilà ce que c'est que de vivre à cheval dans deux mondes. La France et le Québec. 

Expression française : "couper le sifflet" : Laisser coi.

Empêcher de s'exprimer (par la stupeur, l'étonnement, la peur...).

Mot québecois: le siffleux= le siffleux est une marmotte.

Pour les scientifiques: Marmota monax, qui est la marmotte d'amérique du nord à ne pas confondre avec la marmotte de montagne en europe Marmota marmota.

Il existe différentes sortes de marmottes, par exemple Marmota Olympus qui contrairement à ce que l'on pourrait croire ne se tient pas à Londres en ce moment.

J'ai croisé un siffleux au parc des iles de la visitation.

 

Divers-Cit--0677.jpg

On voit très bien sur cette photo que le siffleux paît. Paisiblement. Et ce n'est pas parce qu'il paît qu'il faut le croire ruminant.  

 

Divers-Cit--0675.jpg

La marmotte a des dents du devant espacées. C'est probablement avec ça  qu'elle siffle.. (mon père faisait pareil. ( non, mon père n'était pas une marmotte. il a eu pas mal de marmots, mais il ne paissait pas ( c'est difficile, il faut tout expliquer))). Mon père ne paissait pas, il lui arrivait parfois de ruminer par contre.. 

Enfin, c'est ma mère qui lui disait souvent "qu'esse tu rumines encore ??"

 

 

 

Divers-Cit--0664.jpg

il arrive parfois que le siffleux se coince un bout de laitue entre les dents de devant, c'est très génant pour lui surtout quand il y a du monde.. 

 

Mais j'y pense, j'ai failli oublier de vous dire ce qui m'a coupé le sifflet.. et bien c'est simple, j'ai trouvé une recette pour cuisiner le siffleux.. si si.


Préparation :1h39 Cuisson :2h00

Portions : 6

Ingrédients:

1 siffleux

1/2 lb de lard salé

1 oignon entier

1 grosse pincée de sauge

Sel de mer et poivre au goût

6 ail des bois Farine grillée

 

Étapes:

 

1Dégraisser le siffleux.

-Couvrir d'eau et mettre à bouillir pendant 45 minutes.

Retirer de l'eau et égoutter.

Conservez le bouillon et le dégraisser. Découper le siffleux en quelques morceaux.

 

2Déposer les morceaux dans une marmite en y ajoutant le lard salé que vous aurez coupé en cubes.

Ajouter l'oignon, l’ail des bois et la sauge.

Couvrir de bouillon et suffisamment d'eau si nécessaire pour couvrir et mijoter 1 heure et demie.

Retirer le siffleux de son bouillon et le désosser. Conserver le bouillon. Épaissir le bouillon en ajoutant de la farine grillée d élayée dans autant d'eau froide; brasser jusqu'à épaississement.

 

3Remettez les morceaux de viande désossée, la sauge et le sel de mer.

Mijoter 15 minutes.

 

Renseignement supplémentaire:

 

Le siffleux sera plus tendre s'il a faisandé dans un lieu frais pendant au moins quatre jours (ou demandez à votre boucher spécialisé en viandes sauvages de le faire). Il faut que le morceau soit pendu pour permettre aux enzymes de remplir leur fonction. Le faisandage attendrit la chair et contribue à prononcer un peu plus le goût de celle-ci. Ne pas faisander l’animal s’il n’a pas été vidé, des bactéries de l’intestin lui donneront un goût désagréable. Un gibier blessé au ventre ne doit pas être faisandé, car il se décompose. Au lieu de le faisander, il est toujours possible de le mariner pendant au moins 24 heures… mais on ne parle plus de la même chose. Idées d`accompagnements: Quelques têtes de violon sauvages ou une salade aromatisée avec de jeunes pousses de sapin

 

Bon appétit.  Je me demande pourquoi il reste encore des siffleux au parc de l'ile de la visitation.. 

Partager cet article

Repost 0
Published by dominique bouvet - dans Quelques mots
commenter cet article

commentaires

Violette 26/07/2012 14:41

oh mais non !!!! après les mouches et les crottes tu nous mets de jolies marmottes en casseroles ???

et

Le siffleux sera plus tendre s'il a faisandé dans un lieu frais pendant au moins quatre jours .....

question de cultures certainement...

Superbe la feuille de laitue, un amour sur cette photo ;)

bises

dominique bouvet 27/07/2012 12:09



c'est amusant le faisandage, je me demande si ça provient aussi de la culture autochtone, pas certain. 



JMS* 26/07/2012 11:14

C'est toujours un plaisir immense pour moi de suivre tes raisonnements en admirant ton catalogue d'images, aussi belles les une que les autres et de me laisser aller à la réflexion ensuite.

dominique bouvet 26/07/2012 12:22



un grand merci pour ce commentaire. C'est aussi un plaisir pour moi, d'échanger à propos de la photo avec d'autres passionnés. Merci



durdan 25/07/2012 23:41

y a qu'à les envoyer dans les Alpes :s'ront protégés

Ritournelle 25/07/2012 15:45

OK pour les photos mais pas pour la recette; honnêtement, ça ne me dit rien, je préfère la laisser grignoter son brin de salade tranquillement...

dominique bouvet 26/07/2012 12:42



ah, la recette, je croyais pas trouver ça sur le ouèbe et comme j'aime la provoc.. 



chantal 25/07/2012 15:31

Et bien, je laisse aussi ma part de violons sauvages ! Mais j'aurai appris des choses aujourd'hui !! Merci. RE Biz

dominique bouvet 26/07/2012 12:49



les crosses, de fougère, c'est très bon. C'est un héritage de la cuisine autochtone.